Mes seins, mes cicatrices

Je dévoile un peu mon ventre, ravagé par les grossesses, mais il n’est pas un complexe.
Mes seins, ces « trucs » pendants, asymétriques..
Je ne les déteste pas parce qu’ils sont laids, je les déteste parce qu’ils sont mes cicatrices.
Quand je les vois, je m’y replonge, cette enfance si dure, cette adolescence pleine de souffrance.
Le manque d’amour, de confiance, d’estime.
Cet handicap que je combats plutôt efficacement, bien que les après-grossesses me renvoient souvent quelques mois en enfer.
Cette souffrance, ce mal être, cette frustration qui ne me lachera jamais.
Même les yeux doux et amoureux de mon mari n’y change rien.
J’ai rêvé, prié, jalousé, pleuré, envié, crié, rien n’y fait. On ne me rendra pas ma féminité.
Rien n’y fera, jamais.

Mes seins… mon obésité, mon combat sans fin.

Publicités

Mes mammelons

 » Des mamelons ombiliqués depuis toujours … une opération chirurgicale en 2007 car cela était devenu un gros complexe … 4 ans plus tard, toujours un mamelon qui ne sort pas, meme en le stimulant, meme quand il fait froid ! L’autre est « guérit » et plutot réussi mais je fais une fixette sur le fait qu’ils soient différents l’un de l’autre maintenant … ce n’est pas bien grave en effet, a peine visible meme, mis a part une impossibilité d’allaiter car canaux calactophores trop courts et une gêne esthétique mais c’est mon complexe à moi et une opération n’aura rien changé … Je sais que beaucoup de femmes ont cette particularité et si c’était à refaire, je m’accepterais, parce que ça fait partie de moi, tout simplement … »

(Non signé)

Mon ventre, mes kilos, ma libido

alors voila mon ventre enfaite quand je le vois en photo comme ca je me dis que c’est pas si dramatique mais pourtant …………..
moi qui n’ai jamais etais au grand jamais complexé par mon corps je me suis toujours dis « je comprend pas comment les nanas « peuvent se prendre la tete pour des truc s comme ca !!!
et ben bam 2 grossesse avec pour la premiere 36 kilo pour le second 25 kilos de pris j’ai tout reperdu sauf ce VENTRE ce ventre flasque avec des vergitures ………. ventre qui me rappel mon premier accouchement si mal vecu un declenchement 40 h de souffrance des SF qui appuie sur mon ventre pour faire sortir cette petite puce qui n’en avait pas enive un declenchement que je ne voulais pas mais le gynéco m’a dis si si votre bebe fais deja plus de 4 kilo ca peut etre danereux pour vous ( je msesure 1m70 et pese 62 kilo avant grossesse donc elle pouvait sortie s’en probleme ) 15 jours avant le terme !!! verdict petite princesse de 3kilo500 pour 52 cm !!! et qui a failli y rester …. et ouf je suis qd meme arriver a la sortie par VB
les mots vont etre dur mais cet accouchement le premier je l’ai subi comme un viol on m’a arrachée ma puce alors que j’etais tellement bien enceinte et donc ce ventre me le rappel s’en cesse !!!! et qui a cause du premier je penser ne jamais arriver a remttre au monde un enfant je me sentais nul de pas etre arriver !!! heuresuement le 2 a etais un peu mieux malgres un declenchement pour cause mon petit princesse ne voulais pas sortir :-) !!! ou plutot je ne voulais pas qu’il sorte qui sait !!!
bref je m’egare !!!!
mon ventre mon ventre pour moi une horreur un mal etre difficle d’arriver a me mettre en 2 pieces et cet ete sur la plage a la pisicne j’etais comme les grand mere en 1 pièce !!!
mon homme pourtant essaye du mieux qui peut qui me dis c’en cesse que je suis la plus belle qu’il faut que j’arrete qui m’a achter un maillot duex pieces pour me forcer a m’y remettre !!!
ce ventre qui joue aussi sur ma libido je ne peux plus me mettre nue devant lui si la muiere est allumée !!!! une libido de merde moi qui aimait tellement lui faire plaisir lme mettre en tenue sexy etc…. ettout ca a cause de ce putain de ventre que je n’arrive pas a perdre !!!!

claire

28 semaines de grossesse

 

Nid d’appétit,

Tu grognes, insatiable, affamé, toujours eu du mal à le gérer.

Berceau de la vie,

J’ai tant aimé te caresser pendant que ma puce y grandissait.

Les griffes de Freddy,

Ces traces qui marqueront à tout jamais qu’ici elle a habité.

Moment de répit,

En espérant que bientôt un petit être à nouveau va s’y nicher.

 

« Luminou »