Ode à mon corps

corps

Je commence par prendre des photos de moi.
Je les regarde.
Ce n’est pas si souvent que j’ose regarder mon corps. Je suis plutôt du genre à éviter les miroirs. En tout cas, ceux où on voit en dessous du visage ! Je trouve l’ensemble de mon corps gros, mes épaules larges, mes seins tombants, mon ventre, n’en parlons pas, j’ai plein de bourrelets au niveau des côtes et mes fesses et mes cuisses sont énormes et pleines de cellulite. Même mes mains sont larges. Elles se fendent d’énormes
fissures dues à une espèce d’eczéma.
J’ai tout plein de raisons de ne pas l’aimer mon corps…

Bien sûr j’ai mon histoire, comme vous toutes qui vous livrez si sincèrement sur ce blog…
Une histoire qui s’est transcrite sur mon corps. Mon corps me parle, m’a toujours parlé et je n’ai pas le sentiment d’avoir compris vraiment ce qu’il voulait me dire. Nous sommes dans un système de prise en charge spécifique. Donc si je suis grosse, je n’ai qu’à faire un régime ! J’y ai longtemps cru et ça a souvent marché… mais avec au final une prise de poids toujours plus importante. J’ai décidé d’arrêter pour limiter les dégâts. Reste donc à s’accepter et essayer d’aller mieux dedans pour que le mieux être surgisse au dehors. Vaste programme.
Dommage que j’ai presque le double de 20 ans… Quel dommage à 20 ans avec 20 kilos de moins, je me trouvais grosse. Rétrospectivement, j’étais magnifique !!!
Quel dommage, je n’en ai jamais profité pour m’habiller ou me comporter de manière féminine. Lorsque je mettais une jupe ou que je faisais un effort vestimentaire, j’étais plutôt dans un esprit de déguisement. Genre pour les grandes occasions. C’est encore le cas aujourd’hui.

Je n’ai jamais assumé ma féminité.

Être publiée sur ce blog intitulé  » les corps des femmes » revêt pour moi une signification toute particulière. Je suis donc une femme…
Aujourd’hui la femme en moi crie et se débat de toutes ses forces, elle a envie d’exister, que je lui fasse une place.
Elle cherche par tous les moyens à se faire entendre.

Aujourd’hui et par le biais de ce blog, j’ai donc décidé de changer et de commencer par faire une déclaration à mon corps et toutes les parties de mon corps…

Mes pieds, je vous aime,
mes mollets musclés, je vous aime
mes cuisses solides , je vous aime
mon sexe, toi que je méconnais encore, je t’aime
mes hanches généreuses, je vous aime
mon ventre, toi qui a accueilli de merveilleux petits êtres et en porte les traces, je t’aime
mes fesses confortables, je vous aime
ma poitrine lourde, mes gros mamelons et mes veines si voyantes, je vous aime
mes épaules imposantes, je vous aime
mes avant-bras et mes bras, je vous aime
mes mains, vous qui me faites souffrir et qui cherchent tant à exprimer quelque chose, je vous aime
mon dos garni de bourrelets, je t’aime
mon cou vieillissant, je t’aime
mon petit goitre, je t’aime
mon joli visage plein de grains de beauté en relief, je t’aime
Mon corps, je t’aime !

Oui, j’ai du travail, mais j’ai envie de commencer à prendre soin de toi mon cher corps. Je veux faire de toi mon allié et non plus mon ennemi. Soin de moi au dedans et soin de toi au dehors. Pour retrouver une harmonie générale… Pour me retrouver moi et pour faire étinceler voire jaillir la femme qui sommeille depuis trop longtemps en moi.
Mais j’ai pensé à plein de petites et grandes choses à faire pour respecter mon corps… Améliorer mon alimentation, bien entendu, me faire masser de temps en temps, m’habiller sexy pour mon mari ET pour moi, faire un peu de sport, oser franchir les portes d’un cabinet d’une esthéticienne, rejoindre un cercle de femmes…
Je voudrais arriver à faire tout ça… Je vais y arriver ! Et je vais aussi me laisser du temps pour tout ça…
Ce sont des perspectives qui me plaisent et l’idée qu’il y a du travail m’excite aussi.
J’aimerais pour mes 40 ans pouvoir être fière de la femme que je suis. Et cela commence dès aujourd’hui avec cet article.

La récente naissance de ma fille n’est pas étrangère à tout cela bien entendu. Je veux lui offrir ce qui m’a tant manqué : la présence d’une mère et d’une FEMME qui s’assume comme telle, moi dont la mère est morte quand j’étais petite.

Madame M.

Publicités

19 réflexions au sujet de « Ode à mon corps »

  1. Bonjour,
    Je me retrouve parfaitement dans ton ressenti vis-à-vis de ton corps (le fait de se trouver grosse à 20 ans quand on fait 45kg, de se « déguiser en fille » pour les grandes occasions…). J’ai même cru que tu avais chippé une photo de moi lol !
    Tu as un mari qui t’aime, une famille qui t’aide sans doute à porter un regard positif sur toi-même… mais c’est surtout cool d’avoir envie de faire des choses POUR TOI !!
    C’est un beau texte.

    J'aime

    1. Wahou, merci pour ce commentaire ! C’est donc toi sur cette photo ! C’est pour cela que je ne me reconnaissais pas, lol ! Non, non, ce corps est le mien et je le regarde avec beauté. J’allais dire « j’essaie », mais je dois faire plus qu’essayer !
      Je ne l’ai pas mis dans mon texte, mais tu as lu entre les lignes… Oui j’ai un mari qui m’aime et qui n’a jamais été dégradant envers moi malgré l’évolution de mon corps. Il ne m’a jamais mis la pression d’aucune façon. Parfois ça m’aurait peut-être poussée, mais je ne peux pas regretter qu’il m’aime au delà des apparences !
      Je dois aussi avouer que les regards d’autres hommes posés sur moi m’ont également fait du bien…
      Quant à faire des choses pour MOI, c’est tout récent et ce n’est que balbutiements… Mais j’ai vraiment la sensation d’aller à la rencontre de moi et c’est magique. Je suis fière de pouvoir dire que j’aime la vie ! Et j’ose ici… que je m’aime !
      Bonne continuation à toi, prend soin de toi aussi alors !

      J'aime

  2. Je me reconnais dans une bonne partie de ton texte. J’ai pris conscience que je pouvais etre belle à peu pres au même âge que toi. Ne perds pas plus de temps. J’ai presque 50 ans et je regrette ma jeunesse pleine de complexe alors que j’aurais pu m’éclater, être fière de mon corps.

    J'aime

    1. Je suis heureuse que mon texte résonne comme un écho… Je suppose oui, que je suis loin d’être la seule. J’ai perdu tellement de temps comme tu dis… à ne pas m’aimer… la moitié de ma vie ! Je vais jouer l’autre option pour la seconde moitié de ma vie et ton commentaire m’encourage en ce sens… Merci !

      J'aime

  3. oui, tu vois rondinette a raison, idem, moi je n’étais pas grosse, j’avais un ventre un ti peu rondelet et je le voyais enorme, bref, je me voyais moche, maintenant je me dis mais qu’est ce que j etais bete, mais bon on arrete les regrets, les machins les bidules et ont vit maintenant, tu as raison de faire de toi la femme qui etait qui est et qui sera, tu as raison et ta fille sera tres fiere de sa jolie maman, tu as tout compris,

    J'aime

    1. Raaaa la la, merciiiiii ! Oui, allez, je vis ici et maintenant avec ce que je suis. Me mettre en valeur, plutôt que me cacher… J’ai tout à y gagner, y compris dans les yeux de ma fille…

      J'aime

      1. Ne me remerciez pas, cela fait tant de bien de lire votre message… Je sais qu’il est dur de s’accepter et de recevoir les compliments mais vous le méritez largement.
        Merci d’avoir répondu et continuez ainsi…

        J'aime

  4. n’oublie pas que tu vas prendre du plaisir à apprendre à devenir féminine ;). J’étais ce que l’on nomme « un garçon manqué », Les vêtements ? m’en fout, du moment qu’ils sont confortables.
    aujourd’hui, j’adore accorder les couleurs, prendre les formes qui dissimulent les petites disgrâces,..
    Et surtout OSE !!!
    la beauté d’une femme se voit à la manière dont elle prend soin d’elle !

    J'aime

    1. Du plaisir, oui tu as raison ! Il faut que j’apprenne. Que j’ose ! Sur ce terrain, j’ai du travail et aussi besoin de conseils… Et étant donné que je commence tout juste à savoir qui je suis… Ton commentaire me donne confiance sur l’issue de cette entreprise, merci !

      J'aime

  5. et oui pas facile de l’accepter ce corps qui change tout le temps pas le temps de l’aimer que déjà il a changer .merci a vous madame de me redonner confiance car mon corps je ne l’aime plus mais je vai faire comme vous me regarder et m’accepter telle que je suis une femme avec de grosses jambes mais elles sont a moi .merci et courage

    J'aime

    1. Oui, je pense que l’on se pourrit encore plus à ne pas s’aimer. Et comme autant commencer par s’aimer soi, alors allons y ! C’est que l’on n’est pas habitué à se regarder avec douceur, toujours à traquer ce qui ne va pas et à voir le verre moitié plein, plutôt que celui moitié vide… Je me dis qu’en changeant mon regard sur moi, je rayonnerai malgré mon surpoids. Tout ce poids est déjà bien lourd à porter alors pourquoi s’en rajouter une couche ? Je ne dis pas que c’est facile, même si peut-être j’en donne l’impression. C’est un vrai travail qui ne se fera pas en un claquement de doigts ! J’espère que ce que j’ai écrit je pourrai le clamer vraiment de tout mon cœur bientôt. Aujourd’hui, je me suis achetée une robe de femme avec un beau décolleté. Autant mettre en valeur ses atouts ! Il me reste à oser la porter… Merci à vous donc et bon courage aussi. Prenez bien soin de vous… Parce qu’on le vaut bien pour paraphraser la célèbre marque ;-)

      J'aime

  6. Ton corps n’est pas laid. Ta forme est un 8, c’est la silhouette idéale (taille marquée, ce qui n’est pas le cas de toutes les femmes, formes, ce qui n’est pas le cas de toutes les femmes) . Seulement ton corps manque de fermeté: cuisses intérieures, extérieures, bras et ventre. Il ne s’agit pas de régime, mais de tonus musculaire. J’ai 30 ans , je ne retrouverai pas le corps de mes 20 ans, je le sais mais je me force à faire du sport tous les 2 jours, mon corps n’est pas parfait mais il est raffermi, les fringues tombent mieux et ça c’est excellent pour le moral. Tu essayes de positiver, c’est excellent. Tu peux agir sur ta vie, ton corps, si c’est si important pour toi. Une simple paire d’haltères à la maison , des exercices type bodysculpt sur you tube, un vélo, et surtout de la musique. Au début c’est hard…puis les effets ne se font pas atttendre… Et ya des hauts et des bas, rythmés par notre vie… Si t’as une copine, une soeur , une paire de baskets, boum dehors les filles!! Courage

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s