Non, elle n’a pas été une bonne mère pour moi

ST

De ce que je me rappelle de mon enfance je n’étais pas une jolie petite fille. Boucles blonde attachées en tresse ou en queue de cheval, yeux vert clair dissimulés derrière une paire de lunette. Une mère qui me trouvait un grand front. Un front énorme. Un gros nez. En forme de figue. Je suis trop maigre. On dirait un squelette. Elle aurait préféré que sa fille soit brune et pulpeuse, comme elle. Après quatre garçons, c’est dommage quand même…
Elle crie beaucoup ma mère. Tout le temps. Elle me stresse, je fais de l’eczéma. Alors j’ai trouvé un masque. Ce masque m’a sauvé. Je ne pleurais jamais, je n’exprimais pas mes sentiments. J’étais une enfant drôle. Mais calme. Je lisais pendant des heures. J’ai toujours eu des amis, beaucoup. Certainement trop. Je me suis toujours demandais ce qu’il me trouvait, pourquoi il voulait rester avec moi.
Ma maigreur inquiète mes parents. Je ne veux plus manger. Ils me forcent, me punissent. Je suis toujours maigre. Rien n’y fait. Je recommence à manger. Beaucoup trop. A m’en faire vomir. Je mange de tout et n’importe quoi, puis je ne mange plus rien. Je ne sais pas manger. A 26 ans, je ne sais toujours pas.
Plus je grandissais, plus la relation que j’entretenais avec ma mère était catastrophique. Elle ne me comprend pas, nous sommes trop différentes. Je trouve toute l’amour maternelle que j’ai besoin chez ma grand-mère . Ma génitrice se rend à l’évidence, et décide de m’empêcher de la voir la plus possible. En cachette, je meurs intérieurement. Je pleure toutes les larmes que contient mon corps frêle et je réapparais tout sourire. Puis l’adolescence paraît. Je ne suis toujours pas désirable. Je rencontre une fille formidable. Elle sera ma meilleure amie. Elle m’apprend à ne plus me taire. Ensemble nous découvrons les magazines de modes. Je m’accroche à ce nouvel hobby de toutes mes forces. . La puberté me fait prendre de la poitrine. Enfin je découvre mon apparence peut plaire. Je libère mes cheveux. Même si je suis toujours aussi mince, je ne veux plus me cacher. Mais les blessures sont là, bien présentes. A l’âge de quinze ans, je trouve l’Homme. Je découvre les papillons dans le ventre, le cœur qui bat à mille à l’heure. Il est beau, il est intelligent, il est drôle. Il n’est pas blessé, sa vie est un rêve. Il m’amène dans ce rêve avec lui. Il m’enserre de ses bras musclés, il me dit que je suis belle, qu’il m’aime. Moi je n’y arrive pas, et pourtant… Il me donne assez de force pour tout dire à ma mère.
Non je ne l’aime pas.
Oui je préfère ma grand-mère.
Effectivement je préfère mon père.
Oui, elle m’a gâchait mon enfance.
Non, elle n’a pas été une bonne mère pour moi.
Aujourd’hui, 11 ans après j’ai un petit garçon de 3 mois avec l’Homme. Le plus beau de tout les bébés. Je suis persuadé qu’il tient de son père, je n’ai pas pu faire un aussi bel enfant… J’essaye de faire abstraction du passé, j’essaye de pardonner.
Je ne ferai pas les mêmes erreurs avec mon fils.
Lui, je lui dirai qu’il beau.
Je lui dirais que je l’aime.

Publicités

6 réflexions au sujet de « Non, elle n’a pas été une bonne mère pour moi »

  1. Moi aussi, si touchée par ce beau témoignage. Votre enfance vous a laissé des blessures mais vous les surmonterez, vous l’avez déjà fait, grâce à l’Homme et à l’enfant.
    Ils vous aideront à vous aimer et vous serez une mère merveilleuse, celle qui donnera à son fils l’amour, la confiance et la conviction qu’il est aimé pour ce qu’il est. Et si, vous avez pu faire ce bel enfant…
    Belle route à vous…

    J'aime

  2. Quel « beau » témoignage…les conflits mère-fille, qu’est ce qu’ils peuvent faire comme dégats quand mme!!!
    Une phrase dans ton témoignage m’a mit les larmes aux yeux: « je n’ai pas pu faire un aussi bel enfant… »
    Bien sur que si tu as pu faire un bel enfant ;-) Et je vous souhaite d’en faire autant que vous voulez..;
    Beaucoup de bonheur

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s