Ce corps que je ne connaissais pas


Bonjour « Le corps des femmes »,

Mon histoire, vous la connaissez déjà.

Je ne connaissais pas mon corps. Aujourd’hui, plus d’un an après, me revoilà pour témoigner.
Témoigner un peu d’espoir, un peu de joie.

Aujourd’hui mon corps, je le connais mieux. Oh je ne vais pas dire que je l’aime, que je l’admire. Mais il me surprend agréablement. Pour la photo déjà, j’ai eu du mal à me dire que c’était moi !
Mais vous savez ce que j’aime le plus sur ce corps à moi ? Ce sont les marques dessus. Rien de grave, rassurez-vous, juste les marques de la vie, du quotidien : les marques d’une culotte trop serrée qui a rétrécit au lavage, les marques de la chemise de nuit froissée imprimées sur la peau du ventre, comme la marque d’oreiller sur la joue…

Ce sont les marques d’un corps qui vit, qui prend la place dont il a besoin et qui existe, bel et bien.

Aujourd’hui je n’existe plus seulement à travers les chiffres, j’existe par moi-même, et mon corps j’en prends soin.
Ce serait mentir de vous dire que je n’ai pas peur de grossir, que je ne vomis pas, de très rares fois encore, que je n’ai plus peur de la balance.
Mais maintenant j’habite mon corps.
Lui et moi…on en est presque à dire « je » et plus « nous ».
Surtout quand on danse, quand je danse.

Le combat est toujours là, il sera toujours là.
Dans le miroir, je ne me vois pas toujours, l’image de mon corps se dérobe encore. Mais j’ai appris à chasser les ombres qui se collaient à moi, et me faisaient du mal.
Je ne gagne pas toujours, mais je gagne souvent.
De plus en plus.

C’est un pas à la fois, une année après l’autre.
Mais doucement, je redécouvre mon image, mon corps, celle que je suis.

Et vous savez quoi ? J’aime bien ce que j’y vois.

Publicités

6 réflexions au sujet de « Ce corps que je ne connaissais pas »

  1. oh ! c’est super ton message, je pense que pleins de dames et jeunes filles vont avoir une tite lumière dans leur coeur, tu leur apporte une bouffée de joie, et d’espoir que l’on peut aller mieux, super, super,
    moi cela me fait vraiment plaisir en tous les cas

    J'aime

  2. Cette image est belle et sensuelle. Elle reflète bien votre témoignage d’un contact renoué avec vos sensations. Comme le disait J-M Delassus dans « Don, pardon, abandon » : « c’est une joie absolument extraordinaire de voir quelqu’un qui donne à voir son corps : c’est le principe de la danse ! »

    J'aime

  3. Quelle joie de lire votre témoignage, sur ce beau processus d’apprivoiser ce corps qui n’est plus un ennemi ni une source de souffrance. Aller pas à pas vers l’acceptation  » d’un corps qui vit, qui prend la place dont il a besoin et qui existe, bel et bien ».
    « Mais maintenant j’habite mon corps.
    Lui et moi…on en est presque à dire « je » et plus « nous ».
    Remerciez vous pour ce magnifique travail de réconciliation et je vous remercie pour votre courage et l’espoir que vous donnez à tant de femmes qui vivent le même problème.

    J'aime

  4. Je vous en prie :)

    Il y a l’espoir d’un mieux, toujours. Même si parfois les larmes nous empêchent de le voir, même si parfois nous sommes trop loin dans les ténèbres pour nous en rendre compte. Mais il est là, l’espoir. Toujours.
    Et le mieux aussi.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s