Vous ne voyez pas sur cette photo qu’il y a encore du gras à découper ?

J’ai 10 ans. On me dit que je suis moche, laide, conne. Je suis en sixième et voilà qu’on m’isole. J’ai 10 ans et demi et je ne mange plus ou je mange trop. Je jette la nourriture. Le mercredi c’est jour de grosse bouffe. Je suis seule à la maison et j’entrepose une réserve de nourriture dans ma petite chambre. Je mange doucement. J’ai 11 ans. On me diagnostique anorexique mentale, contrat de poids, menace d’hôpital. Je ne me reconnais pas dans ce diagnostique. J’ai 13 ans, j’ai changé de collège et ça va mieux. Sauf que maintenant je rentre seule et à pied à la maison. Un jour un homme me suit. Il me détruit. J’oublie et ne dit rien. Mais je me déteste. Je ne suis pourtant qu’une enfant. A 13 ans je ne suis même pas encore formée. Je me souviens, je portais un ensemble catimini. Je me réfugie dans la nourriture mais « raisonnablement ». Le corps ne subit rien. J’ai 15 ans. On me tourne le dos et un jour on me hurle que je devrais me suicider, les « populaires » du lycée me dévisagent de haut en bas, de bas en haut. J’ai l’impression de prendre toute la place, trop de place, toujours trop de place. Je bouffe et cette fois le corps se rebelle, fini le super métabolisme, je stocke et en lorgnant sur des photos de moi je prends conscience qu’effectivement je prends trop de place. J’ai 16 ans et c’est le départ vers l’enfer. Mon corps maigrit, mon corps enfle, mon corps maigrit, mon corps enfle. Sans cesse. J’oscille sur un fil tendu au milieu d’une mare de sang. Je vais d’un extrême à un autre. Plus de 20 kilos entre le deux. Et ce n’est jamais trop peu. Mon corps est toujours trop. A cause du corps je vis l’enfer. Je suis hospitalisée des mois en psychiatrie ou en endocrinologie. 13 fois en 3 ans De mes 17 ans à aujourd’hui. Des années de perdues, des kilomètres de vie à rattraper. Mon corps me mène la vie dur. Ou peut être est ce la vison que j’ai de mon corps qui m’empoisonne le coeur?

Publicités

5 réflexions au sujet de « Vous ne voyez pas sur cette photo qu’il y a encore du gras à découper ? »

  1. quelle détresse !! Non ce n’est pas ton corps, petite libellule, qui t’emprisonne, c’est le manque d’amour qui ne te laisse pas de place pour t’épanouir. Ton coeur et ton corps en paient le prix. Envole-toi …. comme je voudrais que tu voies mon regard empli d’amour pour toi petite soeur. Pas de mots pour décrire.

    J'aime

  2. Ne sois pas si dure envers toi même… Mon corps je ne l’aime pas non plus, à cause de ce que je ressens pour lui, mais aussi et surtout à cause de ce que les autres m’ont fait ressentir à ce sujet.
    Mais finallement, le combat le plus dur, ce n’est pas de vouloir modeler ton corps comme toi ou les autres le voudraient, le combat le plus dur c’est de t’accepter comme tu es.
    Crois-moi, ce combat est long, mais lui, il en vaut le coup…
    Prends soin de toi, ta vie est précieuse et elle vaut la peine.

    J'aime

  3. ton texte est touchant, plein de détresse et je ne peux rester silencieuse à ça.
    Accroche toi belle jeune fille, la vie est devant, ne regarde pas trop en arrière…..je sais de quoi je parle car en te lisant je me retrouve un peu.
    J’ai bientot 40 ans et enfin j’aime ce corps que j’ai pourtant détesté toute ma vie de jeune fille. Suite à un viol à 14ans, je me suis haïs, j’ai maigri, grossi, vomi, je me suis donné à n’importe qui, j’ai malmené ce corps, je l’ai offert à qui en voulait sans respect pour moi même…..un jour ce corps a accueilli un petit etre que j’ai tout de suite aimé, porté, protégé comme une louve. Ce corps a ensuite grossi, pour donner naissance à ma merveilleuse petite fille et aujourd’hui je le regarde avec tendresse car il a donné la vie. Sois forte, garde la tete haute, ton combat est beau, tu es belle et tu mérite de te regarder autrement. Apprends à t’aimer et petit à petit tu vas y arriver. Accepte le regard plein d’amour de certaines personnes que te croiseras, cela t’aidera à grandir. J’aimerais pouvoir te dire tout ce que j’ai dans mon coeur, mais mon message serait trop long……je finirai juste par te dire que tu es une belle personne et que rien ne doit te faire douter. Ce corps n’est que l’enveloppe de ton âme et ton âme semble pleine de beauté, de douceur et d’amour. Courage regarde au loin et tu verras………

    J'aime

  4. tu me fend le coeur .c’est le manque d’interet,de respect,d’amour d’égart et j’en passe qui t’on rendu malade en aucun cas c’est ton corps ton parcours es dur mais tu es quelqu’un de fort venir nous le raconter est une marque de force.Courage

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s