Du vernis ? Tu te fous de ma gueule ?

Non mais tu as une jolie ligne mais tu devrais te muscler. Ah t’as vu cette nana ? Elle est grosse hein ? T’as perdu du poids mon amour ? C’est bien je suis fier de toi. Encore ? Bravo, tu verras ça t’ira mieux. Et, tais toi, non chut pourquoi tu pleures ? Ca t’a pas plu ? Pourquoi pourtant je baise bien. Non ? Allez c’est bon casse toi. C’est quoi cette jupe ? Tu veux attirer les mecs ? C’est quoi ces talons, allez dégage moi ça. Du vernis ? Tu te fous de ma gueule ? T’as changé toi vraiment t’es plus celle que tu étais. Ah tu te maquilles ? Pour qui ? Pour quoi ? Pour plaire ? Je te suffis plus ? T’as changé. Ce décolleté là, tu me remontes ça, tous les mecs vont regarder tes seins c’est pas possible. Oh ma chérie que tu es belle, je t’aime tu es parfaite. Non cette jupe tu l’enlèves, pantalon stp, et une taille au dessus au moins ça ne te moule pas. Oh mon amour je t’aime, dis, si on avait un enfant ? Tu peux refermer le bouton du haut stp ? Oh mon amour, si on avait un autre enfant ? Cache ce corps, aies honte de toi. Pourquoi tu ne mets pas cette jupe juste pour nous le soir ? Tu sais moi ça m’excite. Pourquoi tu portes ça pour sortir ? Tu veux allumer ? Allez mon amour, j’ai envie ce soir. Pas toi ? Je m’en fous. Et souris, t’as tout pour être heureuse. Quoi ? Tu me quittes ? Mais moi je t’aime ! Salope.

Publicités

26 réflexions au sujet de « Du vernis ? Tu te fous de ma gueule ? »

  1. je viens de me prendre une claque là.ce texte est ultra violent.inutile de donner des details de ressenti ou de vie pour comprendre,tout y est.ou comment la manière dont les autres nous traitent nous definit.

    J'aime

  2. Tellement de souvenirs dans ces mots, tellement de douleurs intimes et bien connues… Bravo d’avoir eu la force de le quitter, tellement ne l’ont pas…

    J'aime

  3. Fiou…..
    Pas besoin d’en dire plus, on a tous compris quelle vie c’était. Les sentiments contradictoires et impulsifs de notre entourage, qui nous poussent à oublier qui on était vraiment. Mais il faut souvent une force incroyable pour sortir de cet engrenage, tu l’as eu et je te fécilite ! Comme le dit Jenny, « tellement ne l’ont pas ». Bonne continuation et bonne reconstruction !)

    J'aime

  4. Je ne saurais dire si je suis triste (et en colère) de votre histoire ou heureuse qu’elle soit « finie ».
    Un des témoignages les plus durs que j’ai lu ici…

    J'aime

  5. j espere que vous en êtez vraiment sortie de cette relation, car des gens comme cela sont manipulateurs, et à force de crier et de faire du chaud froid, a force de diminuer l’autre, on est comme « dépendant » on arrive pas a quitter, ce harcelement moral,
    ya plein de femmes comme cela c’est affreux,
    en plus une femme ne peux pas financierement toujours se barrer, en plus du conjoint méchant il y a a coté les auters qui jugent, mais pourquoi elle se barre pas, pfffffffffffffffff
    je vous souhaite maintenant si vous êtez partie et libérée tout plein de bonne chose
    bises

    J'aime

  6. des mots, de simple mots qui décrivent tes maux, des mots qui resteront gravé en toi pour toujours, j’espère qu’un jour quelqu’un te dira des mots qui n’ont pas le sens de la douleur.
    je t’embrasse fort .

    J'aime

  7. bonjour,

    Vous écrivez super bien. Et ça c’est génial pour enfin exprimer ce qui a été tellement retenu… S’exprimer est libérateur. S’exprimer partout: danser, pleurer, chanter, peindre, écrire, dessiner, se mouvoir, … Exprimer de quelque façon que ce soit la douleur qui est à l’intérieur. Ne pas réprimer cette douleur. L’entendre pleinement, et l’exprimer…

    je vous souhaite d’y parvenir…!

    à la lecture de votre texte j’ai des frissons qui descendent du dos jusque dans les talons… je ne saurais imaginer la douleur qui doit résonner à l’intérieur de vous.

    Prenez soin de vous, pour baumer la plaie sans la nier, pour cicatriser sur une blessure nettoyée au préalable. La cicatrice restera toujours… mais elle peut s’assouplir.

    je vous souhaite du bonheur.

    J'aime

  8. Comme les autres, admirative devant la puissance de ce texte, si bien écrit.
    Oui, manipulateur parfait qui souffle le chaud et e froid.
    Mais je pense surtout : hyper possessif et jaloux, il voulait bien que vous soyez belle et sexy mais uniquement pour lui.
    Moi je t’aime… foutaises, il n’y a que son ego narcissique qui est blessé.
    Bravo de l’avoir quitté, je crois qu’à l’avenir vous détecterez ce genre d’hommes et que vous trouverez celui qui vous laissera libre car le véritable amour « ne possède pas et ne veut pas être possédé » comme l’écrit si bien Khalil Gibran.

    J'aime

  9. ce texte me fou une gifle monumentale. je sors moi même d’une relation destructrice. s’en être sortie par le fait d’être partie… NON, c’est là, le début d’un immense combat… réaliser à quel point l’autre à détruit (on ouvre forcément les yeux une fois sorti de tout sa) et rassembler petit à petit, et non sans difficulté, toutes les pièces du puzzle qui ont été arrachées…un corps qui ne nous appartient plus vraiment, le doute quand aux choix a prendre aussi simple soit il, ne plus savoir comment se comporter en couple ainsi qu’en société, un corps récupéré démantibulé à rattacher par la force de la volonté … tout une vie a réapprendre….je vous souhaite tout le courage du monde, tout le courage qu’il me faudra….

    J'aime

  10. Aujourd’hui je me reconstruis. Jour après jour, étape par étape. J’ai quelqu’un près de moi qui m’aime, vraiment, et qui me respecte, surtout.
    J’avance, je panse chaque plaie l’une après l’autre.
    J’apprends qui je suis, j’apprends à vivre, j’apprends à dire non, j’apprends à dire oui.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s