Ce ventre si gros et pourtant si vide…

J’ai 27 ans, je souffre d’hyperphagie depuis des années, je suis d’après mon imc en obésité morbide, mais ce n’est pas le mal qui me ronge le plus.
Ma plus grande souffrance c’est mon anovulation…
Cette chose qui m’empêche d’être une « vraie » femme.
D’être celle que je veux être, celle que je dois être, une MAMAN…
J’ai mal au plus profond de mes tripes depuis si longtemps.

Tout a commencé en 2006 lorsque j’ai rencontré celui qui allait devenir l’homme de ma vie.
Un amour qui doit survivre à 400 km qui nous séparent. Moi sur Paris, lui en province.
Et puis un jour, 3 mois après notre rencontre, un retard de règles malgré la pilule.
Vite, un test de grossesse est fait. Il est POSITIF !!!
Pas le temps de se poser des questions mon retour pour Paris est programmé pour le lendemain.
Lendemain matin je me rends compte que je commence à perdre du sang.
Quelques gouttes, pas de quoi m’angoisser, enfin c’est ce que je crois à ce moment-là.
Trajet de train infernal, mal de ventre comme jamais…
Et puis peu de temps avant l’arrivée en gare de Paris, je me lève.
Et là je me vide, tout ce sang qui coule le long de mes jambes.
Vite je vais dans les toilettes du train et là je suis dans la peau de Carrie dans le film Carrie au bal du diable.
Je fonds en larme, je comprends tout de suite ce qui m’arrive, je m’essuie et dans ma main je retrouve ce tout « petit être ».
Il fait à peine 1cm ,mais je peux distinguer deux points noirs et ce qui ressemble presque à des bras…
La panique me prend, que faire?! je ne peux pas l’abandonner là dans les toilettes du train, ce n’est pas possible.
Je le prends avec moi, je le glisse dans un mouchoir, puis dans le sachet de kleenex vidé 2mn plus tôt pour m’essuyer les jambes.
Ensuite je dois prendre ma valise, le train arrive à quai, je suis seule, je dois me débrouiller.
Il faut que je prenne le métro, puis le RER pour arriver à destination, tant pis je ne peux pas rester là sans rien faire.
Tout le monde me regarde pleurer, pas une seule main se tend vers moi.
Je vais dans les toilettes de la gare, je me change et je vais dans les transports.
J’ai quitté mon corps, je suis en pilotage automatique, je ne me souviens de rien.
J’arrive enfin à destination.
Ma mère m’accompagne à l’hôpital, on me fait une prise de sang, on regarde si tout est bien parti, on me dit que j’ai ma tension un peu élevée (un peu normal après ce que je viens de vivre non?! pfff) et je rentre à la maison.
J’ai prévenu mon chéri, lui aussi est sous le choc. Mais là où il se trouve, il ne peut rien faire de plus que de me parler.

L’après fausse couche est vraiment difficile, j’ai un vide en moi, un vide énorme.
Ce vide je le remplis avec la bouffe, pendant deux ans je vais me remplir avec tout, en deux ans je prends 20 kilos.
20 kilos en plus du surpoids que j’ai déjà, c’est énorme, c’est trop, beaucoup trop.
Et puis l’envie d’être maman me hante. Alors, je commence à acheter plein d’affaire pour bébé.
Ca me fait du bien, je suis comme un oiseau qui prépare son nid, j’empile les affaires comme des brindilles.
Mais le bébé, lui n’est toujours pas là.
Je consulte un premier gynéco, il me prescrit un traitement mais vraiment à contrecœur, pour lui mon problème c’est mon poids.
Une semaine et demie de piqûres. Aucun résultat (forcement en si peu de temps, je ne suis pas wonder woman) du coup il m’envoie chez une consœur et là elle me dit, « il faut absolument perdre du poids, je ne ferais rien pour vous, pour passer en fiv il faut un imc de 35 max et le vôtre est de 47, revenez me voir quand ça sera fait »
Je pleure, je pleure toutes les larmes de mon corps.
Pourquoi ? pourquoi à cause de mon poids je dois souffrir encore plus? Pourquoi je n’ai pas le droit d’être comme toutes les autres femmes ?
Depuis je me bats seule contre mon poids, contre mon hyperphagie que je maitrise mieux et contre ces médecins qui ne me jugent que par mon imc.
Je suis inscrite dans un centre pour perdre tous ces kilos puisqu’on m’y oblige.
Mais la douleur de ne pas avoir droit au bonheur est tellement difficile à vivre que chaque jour je me demande si je ne devrais carrément pas me faire opérer pour
être enfin considéré comme une personne normale.
Les années passent, les ventres autour de moi s’arrondissent tous, sauf le miens!
Le miens il est rond parce que je suis grosse, mais il est vide, si vide!!!
Mon souhait le plus fort est d’être MAMAN, pourquoi on ne m’en laisse pas la possibilité?
Je veux juste être HEUREUSE !!!
E.

Publicités

29 réflexions au sujet de “Ce ventre si gros et pourtant si vide…”

  1. dur de trouver des mots apres avoir lu. je connais le « perdre du poids pour passer en fiv ». on dirait qu’à leurs yeux il suffit de claquer des doigs. pffff! as-tu essayé de faire un travail sur toi pour trouver les raison de ton surpoids? je te souhaite de vite connaitre la joie d’etre maman :*)

    J'aime

  2. Merci pour ton commentaire
    Les raisons de mon surpoids je les connais, ça a commencer petite, quand ma mère a rencontré quelqu’un.
    Je l’ai mal vecu et je me suis réfugiée dans les placards. Puis la vie n’a pas tjs été rose, la nouriture était mon réconfort à chaque coup dur.
    Ce que j’ai du mal a accepter c’est que sous ce pretexte, on ne cherche pas à me sortir la tête de l’eau et qu’on continue de me l’enfoncer.
    J’aimerais tellement que le fait d’être grosse ne soit plus un handicap au bonheur.

    J'aime

  3. Merci aux commentaires sur facebook, je n’y répond pas car je ne veux pas que certaines personnes sache pour ma fausse couche, mais il me font du bien.
    Merci beaucoup !!!

    J'aime

  4. Je te souhaite de tout mon cœur de porter bientôt un bébé dans ton ventre et de le voir naître, grandir et tout cela. Je sais, mon souhait ne risque pas de changer grand chose, mais je le pense sincèrement.

    J'aime

  5. Merci enormement Soahary
    Même si ton souhait n’est pas grand chose par rapport à ce que les médecins peuvent faire pour moi, il me touche beaucoup quand même.
    Merci

    J'aime

  6. Rhoo j’avais ecrit toute une tartine,mais elle s’est volatilisée..pour te dire que tu dois pas laisser le corps medical mettre un terme a ton desir d’enfant.ton corps a toi en est capable,il l’a fait malgré ce malheur inimaginable.moi meme pendant 12ans et 100kg j’ai essayé.je n’ai pas voulu savoir les causes de ce non enfantement,aucun test ni analyse,me disant que le destin en avait decidé autrement pr moi.puis a 30 ans le celibat.plus tard un nouvel amour et a peine 6mois apres une grossesse inesperée.a 32ans mon bebé etait là,mes 100kg ne m’avaient pas quittée.3ans et 27kg plutard un nouveau bebé..comme quoi…les medecins n’etaient pas tendres,en general ils n’aiment pas les gros.la graisse ca complique le boulot.je sais bien qu’il y a de reelles contre indications,de veritables complications parfois mais ca ne fait pas tout.le corps medical et ses certitudes peuvent ralentir ton avenir maternel,mais ne les laissent pas te mettre des barrieres psychologiques.nous sommes toutes uniques,nous ne sommes pas uniquement des « cas »entrant dans la case: »trop grosse pour telle ou telle chose ».si tu souhaites perdre du poids fais le,uniquement si tu sens que c’est mieux pour toi.et rappelle toi que ton corps sait comment on fait un enfant,fais lui confiance :)

    J'aime

    1. Merci Cacaboudin (hihihi)
      j’ai rendez vous avec une nouvelle gynéco qui m’a été conseillé par le centre pr obésité dans lequel je suis.
      Seulement mon rendez vous n’est que fin novembre…
      Soit une eternitéééééééééé à mon gout.
      ton experience me réconforte, je sais que perdre du poids serait l’idéal mais ça prend tellement de temps, et ça fait déjà trop longtemps que j’attends.
      Je sais que j’y arriverais et j’espère un jour pouvoir donner de bonnes nouvelles sur cet article.
      Merci encore tout ça me redonne le sourire que je n’avais plus qu’en façade !

      J'aime

      1. « cacaboudin » C’est un livre que ma fille de 4ans adore :)
        rien a voir avec le physique,quoique…tres approprié ;)
        j’espere vraiment que tu auras ce que tu souhaites,avec ou sans tous ces kilos.

        J'aime

      2. Bonjour, je sais que le poids n’est qu’un détail dans ce qui t’ennuie.
        Mais comme avoir tous les outils en main peut être utile,je souhaite quand même te filer le lien de ce qui m’a aidé, moi, a perdre du poids : http://www.kriss-laure.com.
        (c’est une histoire de déficit calorique et de nourriture saine qui fait que tu peut perdre jusqu’à 250grammes par jours)

        Après, le plus important, c’est que tu te sente bien et si tu n’a pas besoin de ça pour arriver à ton but, c’est tout le bonheur que je te souhaite !

        Je te souhaite aussi beaucoup de courage et de patience, et je croise les doigts pour toi afin que le temps accepte de te donner ce bonheur.
        J’espère que ce sera pour bientôt.
        Lola

        J'aime

  7. Bonjour,
    Je sais qu’en France les medecins se basent sur des regles parfois injustes tu devrais peut etre te tourner vers des pays mon stricts.Par exemple, je sais qu’au Brésil ils sont pour le fait qu’une femme doit enfanter et ce meme apres 40-45ans ils aident les femmes désirant enfanter.
    Ceci dit j’en connais qui sont tombé enceintes meme avec une forte obésité et ce par hasard donc rien est impossible faut juste laisser ton corps faire ce qu’il faut.Il ne faut rien forcer, ton corps fera ce qu’il faut en temps et en heure.Je suppose que ca doit etre frustrant mais faut fire avec.Et puis selon moi si tu as réussi a tomber enceinte une fois naturellement c’est que c’est possible donc soit patiente.
    Bise et bon courage.

    J'aime

    1. Malheureusement je n’ai pas les moyens de me tourner vers un autre pays que la france
      ef puis je suis dans mon droit quand même à 27 ans on a bien le droit d’être prise en charge correctement. je paye une mutuelle en plus.
      Mon seul problème c’est la patience, tout une histoire
      Merci pour ton message

      J'aime

  8. Suis très touchée par ton témoignage…
    J’ai connu des problèmes de surpoids…fait des tonnes de régime…sans succès…
    Jusqu’au jour ou j’ai décidé d’arrêter d’en faire!!! Et miracle!!! J’ai commencé à perdre du poids!!!
    Ma vérité est que temps qu’on m’obligeait à perdre du poids je ne pensais qu’à manger ( à en devenir boulimique). J’ai connu, comme toi, ce besoin de « remplissage », ces angoisses…
    Suis très touchée par ton témoignage… parce que j’ai eu la chance de me sortir de mes kilos avant que je souhaite devenir même et j’imagine (un peu) ce que tu dois vivre.
    Je te souhaite d’aller au bout de ton rêve qui devrait déja être une réalité… la vie est parfois injuste mais elle mérite qu’on se batte pour elle.
    Je pense que tu es sur le bon chemin, tu as fait le 1er pas en nous livrant ce poignant témoignage…
    A bientôt avec un ventre bien rond que pour la 1ère fois tu seras fière de montrer :)

    J'aime

    1. Carine ton commentaire a failli me tirer les larmes et finalement non il m’a donner le sourire et la joie dans mon coeur.
      Hier lorsque j’ai écrit ce texte je venais d’apprendre une enieme grossesse et de fondre en larme. j’ai eu besoin de sortir ce mal qui me ronge. de vider mon chagrin sur la place public. pourquoi elles et pas moi?
      La question qui revient sans cesse
      mais comme tu dis je vais me battre j’ai de la volonté et mon bonheur je l’aurais!!!!!!

      J'aime

  9. Bonjour, c’est toujours difficile de donner un avis sur un témoignage comme le tien car je ne connais pas toutes les raisons de ton surpoids et de ce désir d’enfant si fort. Mais si je peux me permettre un conseil, tu devrais peut-être te faire suivre, non pas pour perdre du poids, (moi j’ai dit adieu aux régimes, ils m’ont fait prendre trop de poids!) mais par un thérapeute. Au vu de ton témoignage j’ai l’impression que ce désir si fort d’enfant cache peut-être quelque chose d’autre. Si tu arrives à mettre des mots sur ce qui ne va pas réellement, je suis sûre que la situation se débloquerait. N’ai pas peur d’aller en parler à quelqu’un. Ca te fera du bien et parfois il suffit de quelques séances pour se sentir soulagée. Tu as 27 ans et de belles années pour faire de beaux bébés, ne t’inquiète pas. Aies confiance en toi

    J'aime

    1. Coucou, je suis suivi par une psychologue via le centre pour l’obésité.
      Je lui parle de mes problèmes avec la bouffe mais aussi de ce désir de maternité.
      Elle comprend et me soutien assez, elle m’a d’ailleurs conseillé une gynéco compétente et humaine.
      Ce vide a commencé après la fausse couche.
      Une perte trop difficile.
      Et puis entre temps je me suis mariée et quand on a voulu mêttre en route ce projet commun, rien! c’est dur a vivre quand personne ne veut nous aider…
      Oui je ne suis pas au bord de la ménopause heureusement mais le temps qui passe m’angoisse…
      Merci d’avoir pris le temps de me laisser un message

      J'aime

  10. Lorsque j’suis tombée enceinte, la premiere chose qu’on m’as dit avant même que j’entende son coeur c’était, MAIGRIS. tout le long de ma grossesse, J’entendais, MAIGRIS, et lorsque j’ai accoucher, ont m’as encore dis Maigris. C’est triste, il faut s’attendre a ça dès le début lorsqu’on est en surpoids. Veux tu un conseil, je pense que, si tu commence seulement a être active( marcher une fois par jour environs une heure et boire de l’eau ) je crois que sa aide énormement . Dernierement, J’ai seulement décider d’écouter mon corps. Lorsque j’ai plus fin j’arrête. Moi aussi je suis hyperphagique et je te conseille de commencer a L’écouter ton corps, C’est difficile, vraiment mais tu peux y arriver. Lorsque jai pris concience que mon corps me parlais depuis toujours et que j’ai finalement décider d’y tendre l’oreille et bien je perds du poid. Lâche pas, vas-y.
    AH! et en passant, tu sais le stress, la tristesse et les pensées négatives ont jamais aidé a tomber enceinte, SI seulement le surpoids etait la seule cause possible … Je t’assure, c’est pas toujours le cas.

    J'aime

    1. Merci kiiwi
      justement avec mon centre je vais bientôt commencer l’aquagym et ça c’est cool.
      J’ai perdu quelques kilos 2/3 depuis que je suis suivi mais l’imc de 35 me parait impossible j’espère juste que dame nature sera avec moi et que je n’aurais pas a passer par des traitements ça serait merveilleux.
      Oh oui le stress malheureusement ici je ne vie que ça c’est une horreur. je suis loin de ma famille et je n’ai personne pr me soutenir alrs je dois me prendre seule par la main et c’est pas facile.

      J'aime

  11. Lola merci pour le lien je regarderais ça.
    Bien sur perdre du poids ne me derange pas mais c’est le coté « vs êtes obligé sinon on ne vs soigne pas » qui me blesse.
    On verra ce que l’avenir m’apportera.
    Merci tout de même

    J'aime

  12. Un enfant c’est un cadeau, mais c’est aussi une responsabilité, les médecins ne sont pas délicats dans la façon de dire les choses mais ils ont raison.
    L’enfant viendra et tu seras heureuse de pouvoir l’accueillir dans un corps en bonne santé, c’est un respect pour toi et pour lui.
    Voit le comme une opportunité de lui donner un beau nid à cette âme qui va venir au monde au travers de toi.
    Reprendre la maîtrise de ton corps, c’est envoyé le message que tu t’aimes et que tu es prête à aimer la vie qui va venir.

    Je suis confiante, tu es sur le chemin et ce texte que tu écris et que tu rends public est un pas de plus

    J'aime

  13. Les médecins que tu as vus n’ont peut-être pas assez pris le temps de t’expliquer les enjeux, mais s’ils refusent de te traiter, ce n’est pas juste pour t’embêter ou te faire honte! C’est parce-que les traitements de l’infertilité marchent beaucoup moins bien quand on est en surpoids. La sécu ne remboursant qu’un nombre limité de FIV, il serait dommage de les « griller » sans résultat. Je sais qu’il n’est pas si facile de maigrir (j’ai moi-même un IMC de 41), mais c’est nécessaire pour mettre toutes les chances de ton côté dans ton combat pour devenir mère.
    Bon courage…

    J'aime

  14. Bonjour E., voila je voulais juste te dire quelque chose, je n’ai jamais eu mes règles tous les mois (j’ai des ovaires micropolykystiques) du jour ou j’ai eu mes règles je pesait 55kg j’ai grandi avec ce poids la jusqu’a la rencontre avec mon mari en 2003 avec qui je me suis installée et avec qui le desire d’enfant est arrivé… j’ai pris a ce moment la du poids duû a mon changement de vie jusqu’a monter a 95kg… suite a ca nous avons dû pour raison medical attendre un an avant de pouvoir entamer nos traitements insemination puis fiv mais rien n’a fonctionné les medecins ne me disait trop rien quand a mon poids… puis mon gyneco a decidé de me faite une operation des ovaires pour ameliorer (peut etre) ma rêponse aux traitements…. ce qui n’a rien fais…. nous nous sommes quand meme acharnés mais rien… j’ai changé suite a ca de gyneco pour en avoir un plus pres de chez moi lui a testé un nouveau traitement mais toujours rien et la le verdict et tombé « vous devriez adopter c’est terminé on arrete tout…. » ca a raisonné dans ma tête !!! puis la je me suis dis on a tout tenté sauf que je maigrisse alors pourquoi pas tenter et si la ca fonctionne pas et bin on pourra dire qu’on aura tout essayer….donc sans rien dire au gyneco je me suis mise au regime je suis tombé a 80kg soit 15kg en moins….et ce qui n’etait jamais arrivé arriva J’AI EU MES REGLES toute seul comme une grande ce qui n’avais jamais été arrivé meme quand je fesais 55kg…je devais etre une des seul femmes a être contente d’avoir ses regles ^^. Je suis donc retourné voir le gyneco il a été etonné et en calculant mon IMC (maudit IMC…) il m’a dit bon bah avec ce que vous avez perdu on va retenter sur vos cylces vu que vous avez maintenant vos règles seules…. et tout a bien fonctionné on a pu pour la premiere fois faire une insemination !!! bon le resultat a été negatif mais on a quand meme trouvé une porte de sortie comme je dis…. tout ca en fait pour te dire que si au debut de mes traitements on m’avais dis madame vous êtes trop grosse vous devez maigrir avant que l’on commence quoi que ce soit je crois que j’aurais hurlé et que je lui aurais sauté dessus…. mais aujourd’hui tu vois…. je me dis que si un medecin m’avais dis de maigrir que ca pourrait changer beaucoup de choses peut etre que aujourd’hui j’aurais un bébé…. ou peut etre pas puisque la je m’en suis apercu par moi meme…. mais voila quelque part je m’en mords un peu les doigts…. donc tout ca pour te dire qu’il ne faut rien lacher l’acharnement paie toujours c’ets obligé c’est sur je ne suis toujours pas enceinte et cela fais cette année 8ans que l’on « essai » d’avoir un bébé mais on s’accroche je m’accroche !!! on y arrivera a l’avoir ce bébé et ce jour la tout ca sera oublié…. ne pense pas a ce que disent les medecins oui je sais ca fais mal je l’ai vecu aussi j’ai aussi du mal a pas entendre ce qu’ils disent mais pense a toi fais les choses pour toi pour ce bébé que tu va avoir parce que tu l’aura la psychologie joue beaucoup en PMA donc allez vas de l’avant tu y arriveras !!!! bon courage et sois positive meme si c’est pas tous les jours simple !!!

    J'aime

  15. J’ai vraiment été touchée par ton témoignage… j’ai moi même fait 2 fausses couches avant d’avoir le bonheur de mener une grossesse à terme – j’ai souvent pleurer pour les annonces de grossesses etc, c’est très dur – pour moi ce n’était pas le poids, c’était mon âge qui mepressait….. En ce qui concerne ton poids je crois que le mieux est le lacher prise, j’ai vu dans les commentaires certaines choses comme arrêter les régimes, écouter son corps et sa faim, ce n’est pas idiot. L’enchainement des régimes entraine tellement de frustrations qu’on se jette sur les aliments interdits, si on s’autorise ces aliments mais qu’on essaie de ne les manger que lorsque l’on a faim et de s’arrêter quand on n’a plus faim, petit à petit on a moins de compulsions, on apprécie beaucoup plus ce que l’on mange, on redevient amie avec la nourriture, on accepte mieux son corps, on est plus heureux, et on se rend compte que cerise sur le gateau on maigris…. Le cheminement est différent il ne faut pas vouloir maigrir pour maigrir, mais accepter de ne pas forcément maigrir pour maigir… je te conseille de lire des blogs, forums ou livres sur zermati. Les témoignages ne montrent pas forcément des filles qui ont trouvé une taillemanequin, mais elles ont pour ainsi dire toutes perdu du poids (certainement juste le poids qu’il te faut pour enfin tomber enceinte, pas besoin d’être mannequin pour ça) mais surtout elles retrouvent toutes une relation beaucoup plus seine avec la nourriture et celà entraine ;;;;;;;;;;;;;;

    J'aime

  16. désolée bug informatique… donc en gros celà entraine un changement très positif dans leur vie. Je te souhaite de tout coeur une réconcialiation avec la nourriture, ton corps, la vie et un ou même plusieurs beaux bébés!!

    J'aime

  17. Accroches-toi !
    Je suis passée par là aussi. On m’a même diagnostiqué un diabète en prime à cette occasion…
    Ça a pris 3 ans, mais j’ai perdu du poids, assez pour réguler min diabète, retrouver une ovulation… Et finalement attendre mon p’tit loup. Ça n’a pas été facile… Ni de me retrouver enceinte, ni d’être enceinte…
    Et ces grossesses très médicalisées donnent souvent des enfants qui ont un grand besoin d’être rassurés, câlinés…
    Mais j’y suis, il a 8 mois. Tu y arrivers. Ton tour viendra. Accroches-toi !

    J'aime

    1. Merci pour tout vos commentaires.
      Je suis ds une phase assez positive en ce moment malgré le fait qu’il y ai à l’heure actuelle pas moins de 5 grossesses dans mon entourage. ça c’est difficile mais je vais me battre et on l’aura notre ptit bébé mn mari et moi!!!

      J'aime

  18. Je n’ai pas eu de problème de poids mais je suis une jeune maman de 25 ans. Ton témoignage est émouvant. En lisant ton témoignage, j’ai vu que par rapport à cette fausse couche que tes kilos sont apparus. Je dirais au diable les kilos, tant que sous les mains de ton chéri, des hanches douces se font caresser, des rondeurs à embrasser… ;)
    Et puis même, ton bébé sera en sécurité dans tes bras aimant et réconfortant, une fois qu’il sera là :)
    Les médecins font parfois + de mal au moral qu’autre chose. Renvoie les balader et ne pense qu’à ton bonheur… un futur bonheur avec, enfin, la joie de la maternité :)
    Bon courage à toi

    J'aime

  19. bonjour…je me permet un petit commentaire car je pleurais presque en vous lisant. Je ne connais pas le pb d’anovulation, ni même d’obésité morbide, bien qu’étant en surpoids…
    Mais je veux juste témoigner sur la FC…je me suis revue l’année dernière. Cette quantité de sang que l’on peut perdre, ce petit être que l’on évacue comme un corps étranger…Tout celà je l’ai vécu. 2 hémorragies, des contractions, des pertes considérables + un curetage…Mais le plus dur c’est après…Ce vide que l’on ressent, cette tristesse infinie c’est indescriptible. Aujourd’hui j’ai la chance d’être à nouveau enceinte. C’est le début mais toutes les angoisses ont resurgit si vite. En tout cas, je vous souhaite de tout coeur de connaitre le bonheur d’être maman un jour…Moi je débute l’aventure, en y croyant très fort.
    Bon courage pour la suite et tout plein de bonnes ondes ;)

    J'aime

    1. Bonjour,
      vivre une FC est vraiment difficile, mais la après est vraiment le plus dur je trouve.
      Je te souhaite d’avoir une chouette grossesse et félicitations.
      Merci

      J'aime

  20. Bonjour,

    Tant de souffrance à porter ! As-tu pensé à la thérapie par l’hypnose et l’emdr ? C’est une thérapie brève qui se. fait en 3-4 séances. L’emdr permet d’enlever la « charge » émotionnelle liée à des événements qui t’ont marqués, et il y a d’excellents résultats ! Il faut juste trouver un bon thérapeute… ;) pointe Finistère pour celles qui y sont il y en a 2 très bien !

    Voilà je pense que dans un premier temps il faut se libérer de ce poids qui habite notre âme notre esprit et notre coeur. D’ailleurs quelques obstétriciens de ma commune conseillent à leurs patientes ( avant Fiv) de rencontrer une hypnotherapeute. Et pour certaines il y a eu d’excellents résultats…
    Je te souhaite tellement d’être en paix et de vivre sereinement une grossesse !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s