Je n’ai plus faim

J’avais 13 ou 14 ans quand je l’ai rencontrée, mon amie de 20 ans.

Elle a toujours été là pour moi. Dans les moments heureux, les moments tristes, les moments de solitude, elle était à mes côtés.

Elle m’a même probablement sauvé la vie.

Mon amie, c’est l’hyperphagie boulimique.

Mais elle m’a aussi gâché des années de vie. 20 ans. Pendant 20 ans j’ai mangé, pour remplir un vide abyssal. Les kilos sont venus par vagues, comme une marée montante, allant et venant au fur et à mesure des régimes.

Parce que pour tout le monde, il n’y a qu’un régime qui pouvait me faire maigrir, je ne suis « qu’ une grosse qui manque de volonté ». Forcément, c’est pour ça qu’on est gros. Les gens n’y connaissent rien, ils ne savent rien.

Ils ne savent rien de l’angoisse qui monte, monte, jusqu’au moment où tu perds les pédales et que tu manges des kilos de bouffe, n’importe quoi, jusqu’à t’en rendre malade. Du stress et de la honte que ça provoque, et des dégâts sur le corps. Dans l’hyperphagie boulimique, on ne se fait pas vomir. D’où l’accumulation des kilos, et la mort à petit feu que l’on se donne au quotidien.

Les gens ne comprennent pas que quoi que tu fasses, quel que soit le régime que tu entreprends, les crises reviendront, invariablement. Et tes kilos avec, encore plus nombreux qu’avant. Et que tu n’y peux juste RIEN.

Alors moi, je me disais que c’était comme ça, que rien n’y ferait.

Quand j’ai rencontré mon Amour, celui qui m’a aimée comme j’étais, j’ai eu envie de mettre un terme à mon amitié avec Elle, parce que je n’avais pas envie d’une histoire à 3.

J’ai cru un temps que ça allait mieux, après la naissance de mon fils, j’ai même entamé un régime hyperprotéiné.

J’ai beaucoup perdu. Et beaucoup repris.

Parce que quand j’ai cru que tout s’arrangeait enfin, les crises sont revenues, plus fortes que jamais. En un an, j’ai perdu et repris 25kilos. Oui, en 12 mois, vous imaginez l’état de mon organisme après un choc pareil?

Cela va faire un an que j’ai tout repris. Et j’ai vraiment senti il y a quelques mois encore que je touchais le fond.

Alors j’ai écouté des personnes plus sages que les autres, et j’ai trouvé ma kinésiologue, celle qui a changé ma vie. Il s’est avéré que j’avais de nombreux problèmes lié au transgénérationnel. Des choses douloureuses, des poids, transmis par mon arrière-grand-mère et ma grand-mère maternelles, entre autres.

Ca a été un travail long et douloureux, ma RENAISSANCE.

2 ans de thérapie corporelle, l’Intégration Posturale, et un an de kinésiologie pour venir à bout de mon hyperphagie. Nous nous sommes enfin séparées Elle et moi. Je perds des kilos tout doucement, à mon rythme, sans régime. J’écoute tout simplement mon corps.

Je vais avoir 34 ans cette année, et je crois que je peux le dire aujourd’hui : je suis en paix avec moi-même.

Et je n’ai plus faim.

Publicités

14 réflexions au sujet de “Je n’ai plus faim”

  1. Félicitation!!! Quel beau cadeau que tu te fait!!! L’amour de soi est la base du début d’une merveilleuse aventure. Je t’envoie plein d’énergie et d’amour pour ta renaissance. :)

    J'aime

  2. waou !!! Quel témoignage magnifique !!! Et quel courage de partager cela avec nous !!
    J’ai eu des passages de la même sorte pendant des années avant de décider de faire des thérapies pour comprendre ce que je vivais….
    Maintenant je n’ai plus faim moi non plus… et j’ai rencontré la sophrologie !!! ^^
    Nous découvrons toutes, à un moment donné, l’outil qui va nous permettre de grandir et d’évoluer….
    Merci pour ce témoignage, la compréhension amène la libération, aussi je vous souhaite une bonne route sur le chemin de votre vie !!!

    J'aime

  3. Ce témoignage devrait être diffusé largement pour expliquer aux gens qui accablent et qui jugent…
    Bravo, c’est très bien écrit, simple et pudique.

    Et Félicitations pour ta séparation (on croit jamais dire ça à quelqu’un ;))

    J'aime

  4. Bravo ! Travaillant sur mon lieu de stage avec des TCA, je suis plus que ravie de voir des témoignages de personnes qui vont mieux ! Merci, vous m’avez redonné un peu d’espoir quand aux améliorations des ces troubles si poignants …

    J'aime

  5. Je me retrouve totalement, une nouvelle fois dans un article posté ici.
    Je ne connaissais pas la kinésiologie donc je vais faire des recherches. Je suis contente de lire des personnes qui s’en sortent parce que ça donne de l’espoir.

    J'aime

  6. Je me retrouve totalement dans ce témoignage…
    j’ai connu cette faim quand j’avais 11 ans.. je ne sais pas comment tout a commencé, peut etre des souvenirs d’enfants refoulés… mais j’ai commencé a manger plus que je ne l’aurais du. A taper dans le frigo a tout moment dans la journée, n’importe quoi pourvu que cela se mange…
    Plus rien ne tenait plus de deux jours dans le frigo… les lardons crus, la charcuterie… et les « compléments » en plus du déjeuner… Parce que je pouvais faire cuire des frites ou des tartes flambées à 14h alors que j’avais déjeune…
    Et le chocolat, n’en parlons meme pas… je pouvais engloutir une tablette en meme pas cinq minutes…
    Et pour mon entourage qui ne comprenait pas et qui m’accablait… ma propre grand mere m’a dit un jour, mon dieu qu’est ce qu’elle est grosse !!
    et les moqueries des autres… betonneuse, grosse vache, masse imposante, j’en passe et des meilleures… ils ne comprenaient pas et plus ils se moquaient et plus je mangeais…
    Et puis un jour, j’ai eu un accident… une bete entorse dans une patinoire.. elle n’a pas ete traitee immediatement, et quand elle l’a ete, j’ai eu ma premiere crise d’epilepsie… et tout le processus s’est enclenche, hospitalisation… et une dieteticienne m’a rendue visite… je me suis dit pourquoi pas…
    ca a marche… seulement la machine arriere s’etait enclenchee du coup… j’ai perdu ces kilos accumules… et quelques annees plus tard… j’ai eu encore dans la tete ces vexations qui sont venues a cause de mon poids et ensuite a cause de l’epilepsie… et j’ai encore perdu du poids… trop de poids..
    Jusqu’a ne plus avoir faim, et a refaire une crise…
    Aujourd’hui, ca va, j’essaie de stabiliser…
    Mais les gens ne comprennent rien…

    J'aime

  7. Merci pour ce témoignage. Je suis moi-même en procédure de divorce d’avec mon hyperphagie. C’est dur. C’est vrai que de l’extérieur les gens jugent et ne comprennent pas, ça leur prendrait trop de temps… J’ai enfin trouver la force de demander de l’aide. Merci pour ton témoignage. C’est une lumière de plus sur mon chemin.

    J'aime

  8. Bravo, c’est touchant de vérité ! Je suis une grande fan !
    Merci de votre témoignage, cela va aider un bon nombre de femmes.
    Je suis coach conseil en image et je travaille pour que les personnes ressentent un bien être dans leur corps et avec leur tête, et je trouve que c’est tellement important après tout cela d’être bien avec son image.
    Bref, je suis très touchée !

    J'aime

  9. katha,also ich bin auch bsufoner-kapuziner-abtrünnig!nfll mehl – hab ich überlesen, damit ist das eindeutig zu schokolastig für mein törtchen.ich mach doch ein bisquit mit einem hauch butter

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s