Frappée et humiliée : c’est fini

Une histoire:

Une femme rencontre un homme, ils font connaissance, elle vient de se séparer depuis peu, lui depuis 2ans, les mois passent, ils aiment passer du temps ensemble.

4 mois plus tard, elle tombe enceinte, fait une fausse-couche au bout de 2mois.(sous contraceptif).

La relation commence à ne pas être simple, jalousie, mal qu’elle n’avait jamais éprouvé, elle le vit et commence à se sentir dans l’insécurité de leur couple.

1 an après elle re-tombe enceinte, refait une fausse-couche 2 mois après…(sous contraceptif).

Quelques jours après la dernière fausse-couche, elle retombe enceinte(sous contraceptif), mais là le bébé tient, elle hésite mais finalement garde l’enfant, elle est toujours avec lui, pas mal de disputes et espère qu’avec ce bébé qui grandit, les querelles cesseront.

La grossesse avance, la relation de couple est difficile avec lui. Ils se disputent beaucoup, des cris, des pleurs, des séparations, ils se remettent ensemble. Elle doit rester allonger car son col est ouvert, elle tient malgré la peur, l’angoisse, les humiliations qu’il lui renvoie de son image, de qui elle est.

Le bébé nait, une petite fille magnifique. Elle espère encore le changement.

1 an après cette merveilleuse naissance, la 1ere gifle.
15 mois après la naissance les 1ers coups sur le visage, le corps…

Elle dépose une « main courante »

Ils se séparent.

Mais elle se sent si mal seule qu’elle se dit qu’il doit avoir raison, c’est forcement de sa faute à elle, elle n’est jamais d’accord avec lui sur la façon de faire avec leur petite fille, elle fait tout mal.
Ils se remettent ensemble quelques jours après. « Il accepte » il est si bon lui dit-il, « c’est une faveur… »

Elle continue dans cette relation pourrie, où chaque dispute finit en violence, ça en devient une habitude. Elle se maquille pour pour cacher les bleus, elle évite qu’on la prenne par le bras, le cou, la tête. Ses jambes lui font mal, son ventre aussi.

1 an après elle est enceinte malgré sa contraception (encore) elle est enceinte à nouveau, elle songe à l’avortement fortement, même si elle sait que lui est contre (elle connait son avis il lui a déjà donné dans le passé), elle finit en fausse-couche. La raison est contente, le cœur non.

D’autres fausses-couches suivront (maudit contraceptif tu le fais exprès avoue merde).

Elle va voir son gynécologue pour se refaire prescrire sa pilule,elle est de nouveau enceinte (encore) , elle calcule les dates avec le gynécologue, elle a vomi sa pilule parce qu’elle a été malade en décembre.

4 mois déjà, mais elle n’a rien senti dans son corps, elle réfléchit aux coups reçus depuis le début de cette grossesse, elle a peur que l’enfant ait des gros problèmes vu qu’il tapait à coups de pied dans le ventre…

Grosse dispute avec lui quand elle lui annonce la grossesse, ils se séparent, elle vit mal la grossesse, il continue de la rabaisser, même séparés, il parle à leur 1er enfant  » ta mère t’aime pas, elle s’occupe mal de toi ».

L’enfant répète à la maman sans comprendre le sens des mots.

Il revient dans sa vie, elle se sent perdue sans lui, encore une faveur qu’il lui fait lui dit-il.

Promis cette fois elle fera comme lui veut. Il a raison, personne s’intéresse a elle, ses soit disant amis, en fait ils s’en foutent d’elle, il n’y a que lui qui sache qui ELLE est vraiment, ce qu’il doit supporter, il a raison. Elle grossit, elle n’arrive pas à contrôler, elle  » se venge » sur la seul chose qu’elle arrive a gérer » la nourriture ».

Le bébé vient au monde, une 2eme petite puce, une merveille, un trésor.

3 semaines après la naissance, il veut la frapper, elle n’a encore pas écouté, elle veut vraiment n’en faire qu’à sa tête, pfff elle fait exprès ma parole.

Il se casse la main en la frappant( ouf durant quelques jours il ne la frappera plus).
Que nenni… Il a toujours l’autre main, les pieds, hé hé hé…
Le dernier bébé a 10 mois, l’ainée 3 ans, elle n’a pas encore écouté, elle mérite vraiment la raclée.

Elle tombe avec le bébé dans les bras, il la roue de coups, l’ainée, tombe avec elles, elle lui tenait la jambe, il part, les laissant au sol toutes les 3, la mère toujours évanouie, les enfants hurlant.

Elle se réveille, la tête dans le jus, elle entend au lointain des cris, mais ils sont sourd ces cris, elle reprend conscience, elle entend: SES FILLES HURLENT.

Elle se lève, prend ses filles, va à l’hôpital.

Elle dépose aussi une main courante. Elle refuse de déposer plainte. Elle a peur, elle sait qu’une fois qu’il le saura elle va morfler encore.

Elle y arrive, elle le quitte pour de bon cette fois, elle remonte la pente doucement, mais elle continue de prendre du poids. Même séparée de lui il continue à l’insulter, l’humilier, la menacer main levée… Mais elle est forte, elle tient tête. Elle reprend vie, des ami(e)s l’aide beaucoup a rire de nouveau,elle se dit que finalement elle doit pas être si nulle que ça même si lui dit l’inverse.

Elle prend un avocat( sans jamais parler des coups) elle fait faire un jugement de garde pour leur 2 enfants, ils résideront chez elle, mais les enfants verront leur papa. Elle sort, fait des rencontres masculines, ne leur parlant pas de « ca ».

18 mois qu’ils sont sépares, un soir de décembre, il fait nuit, il lui ramène les enfants, il est énervé, elle le sent, il la frappe, elle a encore un enfant dans les bras, les escaliers sont derrière elle, elle ne peut pas lâcher l’enfant, il continue, elle protège l’enfant, elle repousse le père, mais rien ne l’arrête….

CETTE FOIS ELLE A DÉPOSÉ PLAINTE.


ELLE
c’est moi.

Publicités

34 réflexions au sujet de « Frappée et humiliée : c’est fini »

  1. C’est courageux de ta part, c’est loin d’être facile, cela demande beaucoup de courage!
    Bravo! Bravo pour toi, bravo pour tes filles qui méritent une vie normale pleine de rires et de joie, sans violence.
    Continue dans cette même voie !

    J'aime

  2. c’est l’histoire de ma maman, mais moi j’étais grande et c’est moi qui l’ai accompagné pour porter les 12 plaintes ….
    c’est très dur, mais tu n’es pas seule, courage ! bas toi ! il DOIT PAYER !!!

    J'aime

  3. J’ai froid dans le dos…
    Je pleurs…

    Je mesure la CHANCE que j’ai…

    Bravo et j’espère qu’il paiera cher (pas que judiciairement, mais également par l’humiliation qu’il mérite!) et que toi tu revivras la tête haute!

    J'aime

  4. Je pourrai être une de tes filles, mais j’étais plus grande quand ça a commencé. en partant, tu sauves tes enfants, ma mère n’est pas partie, je ne serai jamais guérie.
    bravo pour ce courage, c’est si dur d’avoir la trouille au ventre…
    TU AS SAUVE TES FILLES ! TU LEUR RE-DONNES LA VIE ! TU ES VIVANTE ! TU ES PLUS FORTE QUE LUI !
    plein de bises et plein de courage

    J'aime

  5. Bravo à TOI de t’être sortie de ce cercle infernal. Tu es très courageuse. Sois fière… fière de ce que tu es, fière de la décision que tu as prise en quittant cet homme. Ne te laisse jamais rabaissée, …par quiconque. Crois en toi. C’est dur et ça le sera encore d’autres fois, mais tu es forte et tu l’as prouvé.Tes filles méritent une belle vie et une maman heureuse. Je te souhaite un bel avenir. Bise à vous trois.

    J'aime

  6. Ton témoignage prend aux tripes…

    Tu as eu raison de te battre, tu es MEILLEURE que lui, tu vaux MIEUX que lui, sombre crétin qui ne te respecte pas, qui ne VOUS respecte pas…

    Tes filles peuvent être fières de toi, tu gagneras contre lui, cette ordure paiera pour ce qu’il t’a fait.

    J'aime

  7. Coucou, bravo pour ton courage et très bonne continuation avec tes puces. J’ai une simple question de contraception : tu es hyper fertile ou bien ton gynécologue a pas voulu te changer ton contraceptif? (car autant de grossesses non désirées sous contraceptif ça commence à faire beaucoup :))

    J'aime

  8. Je ne te connais pas, mais à la fin de ton récit j’ai été terriblement fière de toi. Je te souhaite toute l’énergie nécessaire pour que tu puisses en finir avec ce cauchemar.

    J'aime

  9. Vous avez déposé plainte… bravo. Vous avez tenu tête à ce pervers manipulateur : vous n’êtes ni plus faible que lui, ni dépendante dépendante de lui. C’est lui le lâche, la petite vermine, la lopette qui s’en prend à une femme qu’il a manipulée. Félicitations, et bon courage pour la suite de la procédure. Vos filles seront fières de vous.

    J'aime

    1. Humm, vÃl¥dtagit en 16-Ã¥rig flicka försökte ta bort bevis genom att hälla syra pÃ¥ henne. Knivhögg en man till döds. Ã…kte fast, blev frisläppt mot borgen, Blev sedan knivhuggen till döds av ett annat gäng samt avled. Är det karma?

      J'aime

  10. Je viens de finir de lire ton histoire, j’en ai la chaire de poule. Tu as fait le bon choix, tes filles et toi ne méritez pas de vivre avec cette ordure! Tu as sauvé ta vie mais aussi celles de tes puces car dans quelques années il aurait pu s’en prendre a elles. Va jusqu’au bout, enleve lui la garde complète, protège les. N’hésites pas a voir des associations pour te faire aider. Bon courage et belle vie a vous trois. Bises :)

    J'aime

  11. bonsoir,
    je suis » elle »

    je suis trés (trop) fertile,j’ai essayer plusieurs contraceptif differents(sterilets different,pilules differentes,spermicides,diaphragmes,ect…), avec trop souvent le même resultat » une grossesse ».

    J'aime

  12. Bravo à toi. Vraiment. J’ai lu ton récit il y a plusieurs minutes, j’ai toujours la chair de poule et ce malaise un peu partout. Tu as eu un courage immense pour te sortir de cet enfer, sauver ta vie et celle de tes filles. Bravo à toi, et merci pour ce témoignage bouleversant.

    J'aime

  13. je suis bouleversée je ne sais même pas comment l’exprimer ! vous êtes une femme courageuse, vous avez sauvé vos enfants ! je suis admirative de votre décision et vous souhaite tout le bonheur du monde ! merci pour votre témoignage

    J'aime

  14. Bravo. Moi même mère, très loin de ton vécu, j’imagine pouvoir me laisser embarquer, jeune femme, dans ce type de relation. Je sais aussi que protéger mes enfants est ma priorité. Avec tous les choix qu’elle implique. Des bises!

    J'aime

  15. Tu protèges tes filles, tu leur donnes ainsi la possibilité de vivre une plus douce vie. Même si ca n’a pas du etre facile, et ca ne sera pas facile tous les jours, bravo… Une belle vie à vous, une belle reconstruction.

    J'aime

  16. Bravo …
    « elle » peut, (« elle » doit !) être fière d’elle, cette femme qui a su se sauver, sauver ses enfants de l’enfer d’un pervers manipulateur …

    J’espère que d’autres « elles » liront ce témoignage et y trouveront peut-être la force d’aller, « elles » aussi porter la plainte qui sauve …

    J'aime

  17. Bravo d’avoir eu le courage de sauver tes petites filles et ta peau !!
    Elles seront fières de toi quand elles seront en âge de comprendre, et toi aussi tu peux être très fière de toi, vraiment ! bravo bravo bravo !!!!!
    j’ai lu ton témoignage, je ne te connais pas du tout mais j’ai été si soulagée sur la fin de lire que tu ais porté plainte, j’en ai pleuré tellement ton témoignage est bouleversant, poignant…
    Je vous embrasse bien fort toutes les 3 et vous souhaite une vie plein de bonheur et de joie !

    J'aime

  18. Je suis moi aussi très émue à la lecture de ton histoire. Et j’avais envie de te laisser ce commentaire pour te dire bravo.

    D’autres l’ont dit avant moi, et je ne saurais pas mieux dire.

    Bravo et bon courage, aussi.

    J'aime

  19. Ton témoignage m’a mis la boule à la gorge et fait monter les larmes aux yeux. Je t’envois tout mon courage pour la suite et te souhaite tout le bonheur possible.

    J'aime

  20. Je te souhaite un avenir meilleur que ton passé ,
    il t’a fallut beaucoup de courage pour te confronter à cet homme violent et tu as fait le bon choix : après toi cela aurait été tes enfants qu’il aurait battu à mort et bonjour l’image de la femme qu’il aurait transmis à ses filles (une femme doit obéir , la fermer sinon elle s’en prend une et est une incapable )
    je suppose qu’il a jamais rien foutu pour t’aider au quotidien (oui c’est si facile de gueuler quand on fait rien , on se trompe jamais comme ça).

    PS : il existe des centres pour les femmes comme toi) ( appelés CIDF Centre Info Droit Femmes) où elles peuvent rencontrer des psychologues spécialisé dans les violences conjugales, en parler de libérer de cette période de ta vie .
    N’aie pas honte d’en parler il t’a tyranisé , battu , insulté , menacé, abandonné il a un énorme problème de contrôle de lui même .
    C’est lui le fautif pas toi , et il risque très gros pénalement

    Encore tous mes meilleurs voeux de bonheur à toi et à tes filles , c’est une belle leçon de courage que tu leur donne elles peuvent être fière de leur mère

    J'aime

  21. Vraiment, je reste sans voix.
    Mon père était assez violent aussi, et l’est toujours. Mais en Afrique c’est monnaie courante. Ma mère a su se defaire de lui. Elle avait 17 ans et lui 38 quand ils se sont mariés.

    Tout ce que je peux te dire c’est de ne plus jamais laisser cet homme t’approcher, ni de tes enfants. Dis toi que tu dois protéger tes enfants et si tu le laisses continuer pour une raison ou en autre, tes enfants finiront mal.
    Bats toi, va en justice s’il le faut.. Fais tout ce qu’i faut pour que cet homme ne s’approche plus de vous

    J'aime

  22. 8-12-12edy spune: am downloadat placa video de pe saitu de mai susu spus de tocilau ii dau sa se instaleze se instaleaza si la jumate im ida erare asa :setup was unable to fieocdmponnnts that can be installed on your current of software configuration .Please make sure your have the reguired hardware or software ce inseamna asta ma ajutati va rog +37V-a ajutat acest raspuns?

    J'aime

  23. I love to read and create and following, reading your weblog, I find myself much more enilehtengd about the topic of the blog and that i am happy with that because, you and that i have comparable values. I have become a faithful reader. Thank you for your work.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s