Mes règles et moi

L’histoire commence tard …

13 ans, 14 ans, 15 ans, rien …

Toutes mes copines de collèges « y passent ». Pas moi … J’attends.

« Anne, ma sœur Anne, ne vois tu rien venir ? »

Je finis par ne plus rien dire car on ne me croit pas.

Septembre 92, entrée en première. Quelques jours après mes 16 ans, heureuse surprise … et soulagement. Par chance, c’est un samedi, à la maison.

Quelques mois plus tard, une de mes sœurs de 4 ans plus jeune les aura aussi … Mon amour-propre a eu chaud !

A 16 ans, je sais ce que sais, comment ca marche, j’ai déjà eu les cours de biologie, ma mère n’a pas besoin de m’expliquer (je pense qu’elle est soulagée aussi qu’elles arrivent enfin)

« V. est réglée à 16 ans » : je visualise parfaitement cette phrase notée par ma mère dans mon carnet de santé. Probablement la dernière chose qu’elle y ait mise …

Est-ce que je me sens femme ? Plus féminine ? Pas vraiment : je suis grande et toute mince, si peu de poitrine, pas de look, timide, réservée. Je n’intéresse pas les garçons, bien que je ne sois pas moche (plutôt jolie même en fin de compte quand je revois les photos de cette période). Je me mets à mon tour à fréquenter les toilettes du lycée pendant les pauses …

Les mois précédents mes premières règles, j’ai fait une bonne poussée de croissance. Mon dos était surveillé de près, mais là, je n’échappe pas, quelques mois plus tard, au corset. Un corset à 17 ans, ca aide pas à se sentir féminine …

Voilà, maintenant je peux commencer à compter : les jours des règles, la durée du cycle, et plus tard les jours propices à la conception …

Au tout début, j’ai des cycles assez longs : 35 jours. Plus tard, sous pilule, c’est réglé comme une horloge.

Je saigne abondamment les premières 48 heures. Souvent j’ai des crampes qui me coupe la respiration, me plient presque en 2 (comme une contraction ?  ). Avec le temps, je repère les signes précédent leur arrivée.

Pendant plusieurs années je prends la pilule. Quand on décide de commencer les « essais bébé » avec mon mari, j’arrête.

Et je recommence à attendre. Quand j’attendais de les voir arriver 13 ans plus tôt, là, je désespère un petit peu plus chaque mois où je saigne.

Un mois d’été 2006, elles se font attendre à nouveau … seins gonflés : bIngo ! Heureux évènement 9 mois plus tard.

 

J’allaite, longtemps, mais à 8 mois (alors que j’allaite encore), elles décident de revenir, trop tôt à mon goût ! Certaines me diront que 8 mois c’est déjà pas mal; moi, je n’étais pas pressée de les ravoir. Mon cycle s’est modifié, il est plus court : 25/28 jours. Pratique pour les essais bébé !

Il était prévu que je mette un DIU, mais j’ai jamais pris de RV … donc on a mis des capotes pendant un temps. Et puis on en a plus mis. Et l’attente a recommencé, un peu moins longue cette fois.

Automne 2010 : la petite sœur arrive. Allaitée aussi. Et re-belote, à 7 mois, les revoilà …

En pleine trentaine, 2 enfants, je n’envisage pas d’en avoir d’autres.

Et si je pouvais me passer de ce désagrément mensuel, je ne serais pas mécontente.

J’ai déjà entendu des femmes plus âgées dire qu’elles aussi s’en seraient bien passé, et une fois la ménopause arrivée, les regrette un peu, car elles signifiaient qu’elles étaient encore femmes, capables d’avoir un enfant et que cette période est terminée.

 

V.

 

Publicités

10 réflexions au sujet de « Mes règles et moi »

  1. Tout comme Kinou, après le premier (allaité 30 mois ) et la seconde (toujours allaitée 19 mois) je me suis fait poser un DIU hormonal et là, le « paradis » : aucuns effets secondaires (sur moi) et surtout plus de règles….. alors oui, je n’ai plus besoin de réfléchir si j’ai des tamp** dans mon sac, si et quand je vais devoir en changer, plus de variation de poids, d’humeur…..plus de galère en vacances en camping……mais comme ma gynécologue m’avait demandé avant si cela ne me dérangeait pas de ne plus les avoir car comme dit dans l’article de Lepiou , certaines femmes ne se voient pas vivre sans règles !
    Bonne soirée

    J'aime

  2. L’implant aussi, la plupart du temps, met les règles en veilleuse. Et, pour éviter de squatter les WC, craindre les « fuites » et autres désagréments plusieurs jours par moi, il y a la mooncup, la divacup et leurs petites soeurs; mais, comme beaucoup de femmes sont mal à l’aise avec leur liquide menstruel et trouvent ça sale, elle résistent à l’idée de manipuler cette étrange petite cloche…alors qu’on peut l’utiliser 10 ans d’affilée et que cela économise des tonnes de déchets polluants à la planète et pour notre porte-monnaie!

    J'aime

  3. Règles tardives aussi pour mon cas (15 ans), cycles très irréguliers, autant dans la fréquence que dans la durée, que dans le flux, que dans l’intensité de la douleur (oui, ce sont des contractions). Malgré tout, un deuxième enfant arrive en février. Mais alors pour calculer les périodes de « fécondité »… Pifomètre total !

    J’ai hâte de ne plus jamais les avoir, ces saloperies.

    J'aime

  4. perso, je les ai eues à 10ANS ET 11MOIS-ma fille à 11ANS 1/2…..
    après la naissance de ma fille, j ai mis un sterilet et plus de regles… jusqu au jour où ma gyné a un peu recoupé le fil du sterilet: 15jours + tard: enceinte!!!!
    sterilet et pas de regles jusque essai bb3: on retire le sterilet: enceinte quinze jours + tard :D ms fausse couche à 10semaines-malgré que ma gyné ns ‘interdise’ les rapports….un petit chat vient se loger un mois apres cette fausse couche..ce qui nous donne une puceronne d amour depuis six semaines….
    là, pilule—–j espere ne pas trop grogner sur mes ragnagnas lors de leur arrivee puisque ça faisait qd m^pratiquement 13ans que je ne les avais plus (et je ne m en plaignais pas..)
    pas de nv sterilet prevu neanmoins car ..reve secret de poussin 4 ..ds pas trop longtps ;-)

    J'aime

  5. Je les ai eu à 11 ans, au collège et pour une fois ma mère n’était pas à la maison quand je suis rentrée et mon père n’a rien su me dire, un de mes plus mauvais souvenirs de ma vie de « femme » :/
    Avec les années, j’ai repéré que j’étais d’humeur maussade les 2 jours précédents leur arrivée … Charmant pour l’entourage !
    Depuis, ça reste une corvée d’autant plus qu’elles sont douloureuses, longues (1 semaines) et abondantes donc 7 jours par mois je ne fais rien qu’il pourrait m’éloigner des toilettes plus de 2h.
    J’ai commencé par prendre la pilule vers 17 ans, celle contre l’acné, puis les mini-dosées, puis 1er bébé à 25 ans que j’ai allaité 7 mois, puis retour des vilaines, célibat, pas de contraception, puis rencontre de l’Homme, ces vilaines sont un vrai obstacle à mon épanouissement sensuel, 2ème bébé à 30 ans, une belle surprise sous pilule, allaité 2 ans, retour de couche au bout d’1an et 3ème bébé dans la lancée et là, malgré l’allaitement long, retour de couche à 8 mois … Au rage !!!
    Le DIU hormonal ne me convient pas, et donc l’implant non plus, je viens de réessayer une mini-dosée en continu, ça ne va pas non plus, je les ai finalement depuis 3 semaines …
    J’aimerais être débarrassée … Au désespoir !!

    J'aime

  6. Le début de ton témoignage me rappelle ma propre histoire.j’ai été réglée vers 16 ans 1/2, je commençais vraiment à m’inquéter , je me souviens encore des scénarios qui défilaient malgrè moi dans ma tête. C’est vrai qu’on aime pas ces quelques jours inconfortables et qui font parfois mal, mais tout de même, qu’elle bonheur de se sentir femme et de sentir son corps fonctionner ! Je n’ai pas d’enfants, je suis jeune (bientôt 24 ans) mais nous avons plein de projets avec mon compagnon dont celui d’avoir un bébé un jour. Je crois que je serai morte de trouille le jour où ça arrivera mais ça sera magnifique aussi…J’ai juste envie de dire merci à la vie pour tout ce qu’elle me permet de vivre…Profitez du moment présent et sachez saisir tous ces petits riens qui colorent notre quotidien :) Bonne journée à tous!

    J'aime

  7. C’est vrai qu’on les regrette d’une certaine façon. J’ai été ménopausée à 52 ans, ça fait très bizarre au début, comme si soudain le corps devenait muet, sans rythme. Le 3ème de la femme. On reste femme comme avant pour le reste:) Maintenant, je ne les regrette pas, j’ai eu de la chance la méno s’est très très bien passé (aucun symptôme) . Le corps change un peu, un peu plus de ventre si je ne fais attention, c’est normal quand les règles s’arrêtent.
    Ce qui est curieux sur ce site, c’est qu’il n’y ait pas de sujet: ménopause et après…
    C’est une période qui fait partie de la vie des femmes comme la grossesse etc…

    J'aime

  8. August 22, 2010 Actually, I do understand that sometimes there is no hidden spiritual meaning Before this statement causes undue concern, I want to say that I don’t read my Bible with the intention of finding “new” information that was previously hidden from everyone else.By &#1h;0;2idden&#82282, I only meant that which is able to be scripturally confirmed but not readily obvious to a casual reader of the text.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s