Il faut que je déteste mon corps

Je suis obligée, c’est comme ça, tout le monde me le dit !

Le corps médical, les media, mon entourage, des inconnus…

Mais pourtant, je n’y arrive pas. Enfin, si, quand je suis déprimée, quand je me rends compte qu’il m’embarrasse, qu’il m’empêche de faire quelque chose de simple…

Aujourd’hui, pour la première fois, je me suis prise en photo nue et j’ai aimé le résultat. Et merde, comment je vais faire ? Une raison de plus qui me fait aimer mon corps, alors que je ne devrais pas.

J’ai toujours été grosse (oui, pas « ronde » ou « forte » ou « costaud » ou je ne sais quoi) et on me l’a toujours reproché et je me suis toujours sentie coupable. Et je me sens toujours coupable.

C’est pas faute d’avoir essayé de le changer à coup de régimes, de centre spécialisé, d’opération… Pendant 20 ans.

 

Le pire, c’est que j’essaye toujours. Visiblement, je n’ai pas trouvé la bonne méthode.

Ce qui me gène, c’est ce sentiment de culpabilité qui me ne me lâche jamais. C’est fatiguant de vivre avec.

J’ai vu un nouveau médecin récemment et j’ai dû me concentrer quand je lui ai fait l’historique de mes tentatives pour bien mettre en avant le fait que je reconnais être la seule responsable de mes échecs.

 

Parce que, bien sur, c’est de ma faute, personne ne me force à bouffer.

Je ne vais plus chez le médecin quand j’ai mal au dos, au poignet ou n’importe où, d’ailleurs.

De toutes façons, c’est à cause de mon poids.

 

De toutes façons, c’est ma faute.

 

Un médecin m’avait dit qu’à la fac de médecine, on leur enseignait de ne pas nous soulager pour nous convaincre de perdre du poids.

Donc j’ai mal. Tout le temps. Tous les jours. En permanence. Partout.

Mais je n’ai pas le droit de me plaindre parce que c’est ma putain de faute.

Je n’ai même pas l’excuse de dire que c’est une maladie qui me fait grossir.

Non, non, c’est juste de ma faute à moi. Je suis la seule responsable.

 

La seule coupable.

 

Les gens se permettent de me juger, ils me rejettent juste parce que mon apparence physique les débectent, juste parce que je suis trop différente d’eux.

Pourtant, quand il s’agit de me tripoter dans le bus ou dans le tram, de me dire des saloperies, d’essayer de me violer, y’a pas de souci.

Je déteste cet aspect de mon corps, ces grosses fesses et ces gros nénés qui attirent le regard de certains hommes. Ils me débectent mais surtout ils me font peur.

On voit le corps d’une femme là où on devrait plutôt voir celui d’un bébé, quelqu’un sans défense qui a besoin qu’on s’occupe de lui.

 

C’est vrai, je l’admets, je suis un bébé. J’ai besoin qu’on me protège, qu’on s’occupe de moi, qu’on m’entoure de bras chaleureux. Qu’on me dise que tout va bien se passer, qu’on est là pour moi, qu’on veille sur moi, qu’on me rassure.

J’aimerais en dire beaucoup plus mais je n’en ai pas l’habitude alors les idées, les mots, restent coincés dans mon cerveau.

Mon corps, je l’aime, il est doux, il est moelleux, tout le monde aime dormir dessus ! Mon mari, mes chats, mes enfants, un jour…

 

Mais je n’ai pas le droit, je dois détester mon corps.

Publicités

24 réflexions au sujet de « Il faut que je déteste mon corps »

  1. Ton message me donne envie de crier de te crier dessus !!!!
    Mais bon sang de bonsoir !!! si tu t’aimes tu emmerdes les autres !!!! oui facile a dire je sais j’ai raconté moi meme mon histoire un peu plus bas j( ne me souviens plus le titre mais la phot etait en noir et blanc ou je parlais de mes problemes de poids et des problemes que j’avais avec le regard et les reflexions des autres, tout ca pour te dire que je te comprends…. Mais ce que je trouve genial avec toi c’est que ton corps tu ne veux pas l’aimer parce que on te dis que tu es pas bien autant physiquement que mentalement forcement pour vouloir rester si laide (soit disant) mais qu’est ce qui est le plus important ce que penses les autres ou toi comment toi tu te vois !!!!!si tu te trouves bien toi bah c’est le principal !! quand aux autres je pense notamenent aux medecins, quand on te fais des reflexion sur ton poids sur le fait que tu bouffes trop (soit disant) reponds leur !!! dis leur que toi tu t’aimes comme ca bon sang !!! et demande leur de quel droit il se permettent de te juger !!! tu t’assumes tu leur demande de l’aide comme tout patient mais ils n’ont aucun droit de te juger !!! faut savoir gueuler des fois et remettre les gens en place meme des medecins!! ils ne sont pa ssuperieur a toi… encore une fois si toi tu te plais emmerde les autres !!!!!!!!!

    allez courage ma belle te laisse pas faire !!!

    J'aime

  2. A moi : je pense que le billet est écrit de manière ironique ! lol
    Cette femme aime son corps, ça se sent dans ses propos.
    C’est génial d’être à même de s’aimer…malgré, effectivement, toutes les pressions que l’on peut subir au quotidien parce qu’il faut être à la mode, il faut rentrer dans le moule quoi.

    J'aime

    1. Oui oui je vois bien qu’elle ecris ca de maniere ironique mais je pense si j’ai bien lu, qu’elle souffre des « reflexions » qu’on peut lui faire…. et c’est sur que j’aime aussi son post elle a beaucoup de « chance » si l’on peut dire de s’aimer comme ca si toutes les femmes pouvaient s’aimer comme ca la vie serait belle !!!!

      J'aime

  3. Je ne vois pas pourquoi il faut détester son corps : c’est carrément destructeur ! Je trouve ce discours médical révoltant !

    Moi aussi, je suis loin des filles des magasines. Mais une maman, c’est confortable, calin, moelleux… et comme tu le dis, ma belle, nos maris, enfants… aiment s’y nicher ;-)

    Après, il y a notre propre regard et aussi les trucs qu’on ne fait pas parce qu’on est « grosse » et que les gens regardent et commentent…

    moi, je travaille en ce moment à reprendre des activités où j’utilise et regarde mon corps, et c’est vrai, sous certains angles je me dis « houps, là, c’est pas joli… » mais aussi, « ça fait du bien de s’en servir » en dansant, faisant l’amour, imaginant des fringues (parce que les boutiques, c’est déprimant)… et là, finalement, je l’aime bien ce corps, et comme il se sent mieux, et bien il va mieux, lui aussi… et il me rend cet amour ;-)

    Bises à toutes

    J'aime

  4. Voilà où se trouve le problème, dans le regard des autres, dans ce qu’ils ressentent quand ils nous voient… Et nous, même si on se sent bien dans notre corps, même si on a accepter depuis longtemps notre corps, si on s’aime, on a pas l’air normale!! Le but ultime dans la vie n’est-il pas de se sentir bien dans sa vie? D’être en accord avec soi-même? Quand bien même on ne rentre pas dans la « norme », notre « norme » ne nous appartient qu’à nous. De toute façon les gens qui se croient normaux, auront toujours quelque chose à dire, à critiquer, trouverons toujours un défaut. C’est moi qui ait écrit le texte d’avant sur la dépendance affective et les complexes qu’on nous crée, et je me retrouve dans ton récit, ne pas pouvoir se contenter de son propre regard sur notre corps. Je trouve que tu as des mots très justes , courage!

    J'aime

  5. merci pour ce si joli texte, sincère simple et vrai! je suis hallucinée de ces consignes données aux medecins pour ne pas nous soulager de la douleur si nous sommes en surpoids!

    J'aime

  6. Se sentir coupable d’aimer un corps quand presque tout le monde vous dit que vous devriez le détester… Dur dur. Ce rappel incessant à la norme, côté physique, côté santé, côté comportement. Difficile. Et envoyer bouler les gens qui font des réflexions déplacées (et blessantes), c’est épuisant.

    Mais… les seins et le popotin, ça attire le regard des hommes même quand ce n’est pas gros, véridique. Accepter ce corps de « femme » (et non pas de bébé), ne plus avoir peur de ces nénés et de ces fesses, ni de ces regards qui se posent sur eux, c’est peut-être ça qui mérite réflexion ;-)

    Persévérez dans l’amour de votre corps et changez de médecin si le vôtre est un con.

    J'aime

  7. Sur mon blog j’ai écrit un article sur comment faire pour MAIGRIR AVEC SUCCÈS que vous pouvez consulter ici (http://diezakbemol.com/2011/08/22/mincir-avec-succes/), Seulement à titre de prévention de maladies Cardiovasculaires parcequ’en tant que Médecin c’est mon boulot. Toutefois pour moi peu importe les risques, l’acceptation de soi et ne pas porter changement à sa personne à cause des pressions sociales ou de son entourage est le plus important.

    J'aime

  8. Bonsoir

    Le regard des autres fait très mal!
    Pour moi, ton message est un appel au secours
    Beaucoup de souffrance en toi!
    Non je ne pense pas que tu aimes ton corps, mais cesse de te sentir coupable!
    Tu as besoin d’aide, car problème il y a!
    Tu as le droit de te plaindre quand tu as mal, de le dire!!
    La faute à la société, pas la tienne!
    Je te souhaite beaucoup de courage , tu vas t’en sortir!
    Amicalement
    CHANTAL

    J'aime

  9. Pendant un instant j’ai cru qu’on m’avait volé une photo. Mon corps ressemble a ça, quasiment trait pour trait, seule mes aréoles sont plus sombre et moins étendu.

    Ça fait un choc quand même…

    Merci pour tes mots sur ton corps si proche du mien. Je ne saurait pas expliquer ce qu’il a pu se passer dans ma tête… Mais merci.

    J'aime

  10. tiens moi aussi j’ai cru que CT moi… avant que je ne perde mes 30 kg (je dois encore en perdre 7…) je ne l’ai pas fait pcq je me sentais mal mais pour ma santé ce corps cette bouuffe m »ont rendue diabétique. alors je fais régime, je suis ce qu’on me demande, je fais un max de sport. ma glycémie a bien baissé, dans 8mois je stoppe les médicaments pour voir comment ça se passe et si c bon je ne serai plus du côté diabétique. mais j’étais aussi bien avec 110kg qu’à 80 maintenant si ta santé te le permt pourquoi ne pas rester comme ça ?

    J'aime

  11. Bonjour, j’ai découvert votre blog sur vivelesrondes.
    Merci d’avoir créé cet espace d’expression.

    Ce texte me touche au plus au point, j’ai même failli pleurer en le lisant. Cela me rappelle trop de choses…. trop de douleurs. Le poids des préjugés et du regard des gens est parfois insurmontable.
    Il faut être courageux pour résister à la pression sociale, dans une société où être mince veut dire être en bonne santé physique et mentale. Je n’ai pas de problèmes de santé mais suis selon l’IMC obèse. Je me suis cassée la cheville il y a deux ans et le dr qui m’a examiné m’a instamment demandé de perdre du poids. Alors qu’il n’y avait aucun rapport entre ce qu’il m’arrivait et mon poids. De plus j’ai les tendons hyperlaxes, ce qui fait que je tords souvent les chevilles et les poignées . Et ça, j’aurai beau maigrir et cela ne changera pas !!!! Je suis désolée de voir que les dr n’ai que le mots »régime » à la bouche quand ils voient une personne en surpoids !!

    Je parlais de minceur et santé mentale : j’ai dans certaines période de ma vie perdu du poids.Et à chaque fois que je voyais des connaissances , quand je leur disais  » comment vas tu , » leur seule réponse était de me dire  » comme tu as maigri » M…. ce n’est pas parce que j’ai perdu du poids que je vais mieux.
    C’est désolant de voir comment les gens se limitent au physique pour déterminer si une personne va bien ou pas !!!!

    J'aime

  12. merci pour ce beau témoignage, j’avais l’impression de me lire, vivre avec la culpabilité d’être grosse !!!!!!!! c’est tout à fait ça !!!!!!!!

    mais je t’admire quand tu dis que tu aime ton corps, moi je le déteste tellement et depuis si longtemps …….

    bravo à toi, tu es formidable et on lis ta force de vivre …….

    J'aime

  13. WAAAW!! j’adooore ce blogpost!!
    J’ai 17 ans et j’ai un corps qui ressemble ennormement au votre… et moi aussi je culpabilise parfois de me trouver belle et sensuelle malgré les avis des gens
    Vous etes vraiment arrivé a mettre noir sur blanc se que je ressens … Merci!!
    Merci encore!!

    J'aime

  14. Je trouve super de pouvoir se regarder dans la glace et se trouver belle. Moi, il m’a fallu 25 ans pour simplement m’accepter comme j’étais et oser porter des jupes… (pourtant j’étais à peine en surpoids, comme quoi c’est pas une question de chiffre)
    Et ce n’est qu’à partir de là que j’ai pu perdre quelques kilos.

    Pour la petite histoire, je fais de la danse tahitienne, eh bien une femme ronde, forte, costaud, grosse ou comme on veut, quand elle roule des hanches, c’est super beau.

    J'aime

  15. Bon, très franchement, un corps de grosse femme, de mamma, de toute ce qu’on veut, je trouve ça laid, ça me dégoute, et ça me fait meme un peu peur, toute petite c’était meme carrément une phobie, j’étais instinctivement terrifiée par les corps comme celui de la photo plus haut, j’avais peur d’etre sacrifiée, mangée, étouffée, écrasée. ça m’a passé depuis, mais je trouve toujours que c’est moche. (y compris quand elle roule des hanches, hein, et le coup des formes généreuses et du belle toute nue ça ne prend pas, et encore passe sur une jeune qui a encore une jolie peau et un joli visage…c’est mon ressenti en tout cas)
    CEPENDANT, je trouve normal que tu aimes ton corps, après tout c’est le tien, tu vis dedans, c’est ta partie visible, et si tes proches aiment ton contact raison de plus. Puis effectivment le gras c’est moelleux et réconfortant (meme si l’image e la maman me donne des boutons, toujours mon ancienne phobie – ma mère est mince je précise, et j’adorais mon arrière grand mere qui était aussi large que haute, exception notable, donc ça ne vient pas de la famille) – bref ne te sens pas obligée, si ça ne plait pas à la société alors que tu ne fais rien de mal, tu l’emmerdes, c’est toi qui as raison.
    (si c’est pas un point de vue objectif, ça)

    J'aime

  16. et puis il n’y a pas à se sentir coupable d’etre grosse, il est rare que ça vienne de la nourriture ou du manque de volonté, dans ce cas ça se solde tout au plus par un peu de gras et de mou de ci de là, à ce point je te rassure tu n’y es pour rien, ne culpabilise pas et envoie les se faire f…

    J'aime

  17. habillée ça le fait bien, ceci dit (personne n’est obligé de se mettre en petite tenue pour s’affirmer) . allez sur le site Asos, les modèles de la collec Asos Curve sont plutôt belles filles, agréables à regarder et jolies, alors déjà, tu peux porter ce que tu veux tant que c’est ta taille ni trop grand ni trop petit et que ça te plait !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s