Ma plus grande souffrance

Cette cicatrice je la hais. Pourtant elle n’est pas visible immédiatement, il faut que je me tourne dans le miroir pour la voir.

Elle se trouve sur le côté de mon ventre. Je l’ai depuis 6 ans. 6 ans de douleur. Elle ne me fait pas souffrir mais lorsqu’elle est apparue une autre est venue se loger sur mon coeur. Cette « jumelle » me fait par contre énormément souffrir.

Il y a 6 ans pourtant j’étais le plus heureuse. J’allais devenir maman. Une joie indescriptible pour moi. Malheureusement un malade que j’ai croisé dans la rue m’a anéanti cette joie. Alors enceinte de 8 mois cet « homme » a planté un couteau en moi. A 1 mois de mon accouchement mon bébé meurt. Une petite fille qui devait s’appeler Sarah.

6 ans ont passé et ma vie est devenu un enfer. Avec mon compagnon on a bien essayé de surmonter ça à deux. Mais la disparition de Sarah a été trop dur pour nous deux et nos chemins se sont écartés. Cette année ma fille aurait fait sa rentrée au CP. Je pense constamment à mon petit amour.

J’essaye de me l’imaginer. Aurait elle eu mes yeux bleus ? Aurait elle eu le sourire de son père ? Toutes ces questions resteront à jamais sans réponse.

L’homme qui a tué mon enfant a fait quelques années en psychatrie. Moi j’ai pris perpet’. Depuis 6 ans cette cicatrice me rappelle ce que j’ai perdu, et me rappelle surtout que personne n’est à l’abri du malheur, et que celui peut frapper à n’importe quel instant comme devant la porte de son immeuble.

Publicités

42 réflexions au sujet de « Ma plus grande souffrance »

  1. Il n’y pas de mot tant ce que tu as vécu est atroce… Et la justice n’est vraiment pas juste, parfois.
    Je t’envoie tout mon courage. Ton témoignage nous rappelle que rien n’est acquis et que nous devons savourer la vie chaque jour de bonheur, le malheur étant au coin de la rue…

    Tu es une femme d’un courage immense. J’espère que la vie t’habitera à nouveau et que tu partageras de grands moments de joie avec ton deuxième enfant, laissant une place dans ton coeur à ta petite Sarah.

    J'aime

  2. Souvent nous sommes les seuls à souffrir de nos complexes. On se plaint pour des petites choses que les autres ne voient pas. J’essaye toujours de trouver les mots justes mais là je n’en ai pas…c’est tellement injuste :(. On peut se relever lorsque c’est la nature qui décide, là c’est de la main de l’homme que ton malheur est arrivé.
    Je te souhaite tout le courage du monde et peut-être qu’un jour tu verras le bonheur réapparaître dans ta vie. Je te le souhaite de tout coeur.

    J'aime

  3. Que c’est triste :( je comprends ta tristesse . J’espère néanmoins que le temps pansera cette plaie béante. Plein de douces pensées pour toi et ton petit ange Sarah…

    J'aime

  4. Je pense que dans la vie, il n’y a pire peine que de perdre un enfant. Je ne vous connais pas, mais là, tout de suite, je vous envoi tout mon amour sincère…

    D’une maman, à une autre maman…

    J'aime

  5. Ton témoignage m’a fortement ému.. des frissons le long du corps, des larmes..
    Tu vis ma pire angoisse! La vie est injuste! Je suis profondément attristée et touchée par ton témoignage..
    Je te souhaite d’avoir d’autres enfants, non pas pour remplacer Sarah, mais pour écrire une nouvelle page à ce livre que représente ta vie.
    Je te souhaite tout plein d’amour et de tendresse qui sauront atténuer ton chagrin.
    Je te souhaite de prendre une revanche sur la vie!
    Je te souhaite de montrer que malgré toutes ces terribles épreuves, tu sauras être forte!
    Et je te souhaite du courage… car tu en auras besoin chaque jour où tu penseras à cette cicatrice et des conséquences qu’elle a eu…

    Des milliers de pensées d’ici et des milliers d’ondes positives pour toi!

    J'aime

  6. que dire après ça, je suis en larme ! la vie, le hasard s’est montré tellement injuste avec toi ! quel courage de témoigner, de partager cette douleur qu’aucune femme, qu’aucune mère ne devrait connaitre ! j’espère de tout coeur que tu pourras surmonter ça, sereinement, et avoir la joie d’être à nouveau maman ! je te souhaite tout l’amour du monde, une vie heureuse, pleine de joie, de rires, ceux d’un enfant ! et merci pour ce partage qui a su me rappeler combien il faut profiter de ce qu’on a …

    J'aime

  7. C’est tellement choquant!!! pour rien cacher, en lisant les premieres lignes, je me suis dit « mais c’est une petite cicatrice, bcp en ont des comme ça » et en lisant la suite, j’ai eu un poignard dans le coeur! moi qui suis enceinte de 7 mois d’une petite fille, j’aurais jamais imaginé qu’on me TUE mon enfant alors que celle-ci n’est même pas encore née. Courage ma belle! de tout les postes le tient m’a profondément touché!

    J'aime

  8. je ne sais que te dire si ce n’est que mes pensées sont avec toi.Je te souhaite d’avoir la possibilité de surmonter cette injustice et de poursuivre ta vie en ayant d’autres enfants. Pleins de pensées affectueuses…

    J'aime

    1. Oui, c’est très injuste. Et ton histoire nous rappelle que nous ne sommes à l’abri de rien et qu’ à tous moments, nos vies peuvent basculer.
      Au delà de la compassion que j’ai pour toi, je me demande comment à ta place j’aurais fait pour m’en remettre.

      Déjà cette cicatrice, tu as essayer de la masquer ? Je pense à un tatouage par exemple. Essayer de lui donner un autre sens.

      Et surtout comme dit Gwen juste avant moi : Surmonte cette injustice en faisant d’autres enfants qui prendront aussi une place dans ton cœur.

      Tu dois te remettre en selle !

      J'aime

      1. Pour avoir la chance de sentir la vie en moi, il faudrait déjà que j’arrive à faire confiance aux autres. Je me surprends toujours à sursauter lorsque quelqu’un me frôle (et à Paris c’est souvent). J’ai tellement peur, constamment. Je n’ai que 28 ans, mais pourtant je ne savoure pas ma vie, j’en suis la spectatrice.

        Pour te répondre, je ne sais pas comment je fais pour me lever le matin sans ma fille, ou récemment pour affronter tout ces enfants et parents qui préparaient leur rentrée des classes alors que je suis privée de ces instants.

        Cette cicatrice aussi horrible soit elle je n’ai jamais pensé à la masquer. Pourquoi ? Je ne sais pas…

        Clémentine

        J'aime

  9. Merci beaucoup à vous. La vie n’a pas été facile. J’espère qu’un jour je serais à nouveau maman mais pour l’instant je ne parviens pas à passer à autre chose, je n’arrive pas à faire le deuil de Sarah. Merci encore pour votre soutien et vos gentils mots.

    Clémentine

    J'aime

  10. Je reste sans voix tellement ton témoignage est poignant, je pleure tellement je suis désolée qu’une chose si atroce, parce qu’il n’y a pas d’autres mots qui me viennent à l’esprit, te soit arrivée, je pense fort à ta petite Sarah, à toi, au papa
    ce n’est pas juste vraiment :(
    je te souhaite que désormais la vie te soit douce et avec toi, je t’embrasse

    J'aime

  11. Je reste également sans voix devant tant de souffrance, d’incompréhension face à l’humain…

    J’ai perdu une petite fille en milieu de grossesse, sans couteau, (faute à pas de chance) c’est déjà dur à accepter alors dans ces conditions c’est encore plus cruel surtout quand la « sanction » est aussi dérisoire…

    J’espère que ce petit être en vous pourra vous réconsillier avec la vie, vous redonner confiance et de l’espoir. On en a besoin et vous plus que quiconque !

    Amitiés

    Mélanie

    J'aime

  12. J’imagine que tu as dû en parler à quelqu’un, à un profesionnel ? en tout cas je l’espère, même si ce n’est pas magique, ca aide.
    Ca me touche d’autant plus que au vue de ce témoignage, tu es une future maman exceptionnelle par son amour et son courage. je parle au présent car je suis sûre que tu seras maman un jour, seule la naissance d’un enfant pourra te/ vous guerir complétement, et vous réaliser dans votre vie.
    Touchant de voir comme la vie est injuste. ayant été première de ma classe toute ma vie, engagée, promise à un bel avenir je l’espère mais seule. seule car ayant été viré de chez moi à 16 ans par des parents qui m’ont toujours détesté et me l’ont toujours dit et ce juste pour avoir eu le malheur d’exister.
    Le monde s’équilibre, alors équilibre le en ayant des enfants clémentine, il le faut.fais le pour tous ces enfants sans parents. tu es dejà un parent alors rétablie les choses !

    Je t’envoi toute l’affection qui est mienne.

    J'aime

  13. Ne pas chercher un sens à ce qui n’en a pas ….Car CECI n’a pas de sens…Ne reste plus seulement qu’à essayer , je dis bien essayer de lui en trouver un ….Pourquoi ne pas faire tatouer quelque chose de significatif pour vous sur cette cicatrice….la beauté triomphant sur l’innacceptable….voyez vous …je comprends….je comprends….

    J'aime

  14. toutes mes condoléances pour ta fille et tout mes voeux de bonheur pour ton avenir , même si cela ne remplacera jamais l’être cher perdu (quant au malade qu’il crève seul dans un coin oublié de tous il l’aura bien mérité)

    J'aime

  15. sans mots beau témoignage de vie. courageuse ,,.quel justise ….(malade……) je suis tellement …dans mon coeur de voir tellement de douleur ….et voir la justise si on peu appeller ca justise. je viens juste de connaitre ce blog de témoignage. merci pour vos témoignage je me sens moin seul. etplus normal.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s