Moi et mon eczéma

 

Mon eczéma est super cool. Un peu de stress, de la fatigue, et hop, le voilà qui surgit pour me tenir compagnie.

Grâce à lui je ne supporte pas mes écharpes l’hiver. Grâce à lui, la transpiration me brûle l’été.

J’habite un pays la température passe en quelques mois de -10° à 38°. Mon eczéma m’accompagne donc sans cesse, il ne veut pas me laisser seule. Dès qu’il entend parler de chauffage ou de climatisation, il accourt pour ne pas me laisser seule dans cette épreuve.

 

 

Mon eczéma adore mes tétons et en a détruit un, ce qui m’a empêché d’offrir ce téton à mon premier fils lorsqu’il est né. Mais le lait maternel a été plus fort que mon eczéma lors de mon deuxième accouchement. Mon eczéma a préféré rester en retrait pendant tout ce temps que mon fils avait besoin de ce sein, soit 17 mois. 17 mois sans me voir ! C’en était trop, mon eczéma est revenu de plus belle depuis le sevrage…

 

 

Il est cool mon eczéma, il me tient compagnie, et puis sur presque tout le corps, il aime bien ça.

Faut dire que je lui achète tout plein de trucs à mon eczéma: crème bios, gélules de poisson… Il fait un peu la gueule depuis que j’ai réussi à le sevrer de la cortisone, il y a 3 ans.

 

 

Il m’accompagne partout, non mais vraiment, il est cool mon eczéma.

 

 

Sauf que mon eczéma, il n’a pas encore compris que je serais mieux seule que mal accompagnée.

Publicités

7 réflexions au sujet de « Moi et mon eczéma »

  1. Je suis dans le même cas que toi…Cela dit pour moi ça s’estompe au fil des années. La cortisone a laissé des traces indélébiles sur ma peau. Je dois fais attention à tous les produits que j’utilise, mais maintenant j’arrive plus ou moins à « maîtriser » l’eczéma. Je pense que le meilleur des traitements est la prévention. Une créme hydratante sur presque tout le corps apres chaque douche, ça a été ma solution on va dire. Et aussi un climat chaud sec, voir aller habiter en altitude. Courage en tout cas je sais que tous les jours ça nous pourrit la vie.

    J'aime

  2. J’ai été couverte d’eczéma, souvent surinfecté, pendant 30 ans, dont 10 années de cures thermales…
    Je ne te parlerai pas à toi de la cortisone, des traitements débiles, douloureux et inutiles, je sais que tu connais .
    J’ai tenté la méthode de Naet pour mon asthme (Tom et Jerry l’asthme et l’eczéma), et j’ai mis plus de 6 mois à me rendre compte que je n’avais plus d’eczéma O_O
    Du tout . Rien . Nib wallou .
    Donc même si je faisais une crise au moindre stress, changement de température, humidité, froid, chaud, ben en fait sûrement que ça partait d’allergies alimentaires…
    Puisque en traitant mes allergies (inconnues jusque là, pourtant je considère avoir été pas loin d’un cobaye depuis mes 7 ans) au sucre, aux huiles végétales, à l’alcool… Plus d’asthme ni d’eczéma…
    Dingo non ?

    J'aime

  3. Bonsoir,

    Cela me fait mal au coeur de voir des gens qui souffrent d’eczema. Mon fils de 16 mois n’en à presque plus, ce, grâce à une guérisseuse. Il était couvert des pieds à la tête, défiguré par l’eczema. Il passait plus de temps à se gratter qu’a jouer, c’était horrible de le voir comme ça.

    Aujourd’hui, il n’en à presque plus. Je le fais donc soigner par une thérapeute spirituelle, qui procède comme les guérisseurs, cela à l’air de fonctionner, je ne vais pas crier victoire trop vite. Il nous reste 4 séances à faire, et mon fils sera enfin, j’espère, tranquille pour de bon.

    Tout ça pour dire, qu’il ne faut surtout pas hésiter à aller voir un magnétiseur (guérisseur), en faisant bien sur bien attention que ça ne soit pas un charlatan.

    Si vous voulez en parler, je reste à votre disposition.

    J'aime

  4. Même si j’arrive après la bataille, voir même après la guerre, je tenais à partager mon expérience d’eczéma avec toi, avec vous.
    J’en ai depuis ma première année, ça fait donc approximativement 22 ans et des poussières qui me permettent de partager ta souffrance.
    Au début ça allait, c’était au poignets, derrière les genoux, au creux des coudes, comme pas mal des membres de ma famille, c’était « normal ».
    En été mes « plaques de coudes » devenaient des « plaques de bras », pour rigoler une fois avec une copine au collège, j’ai mesuré le cratère, 20,7 cm; je crois que je m’en souviendrais toute ma vie.
    Et c’est au lycée que l’enfer est arrivé: après la découverte des tromperies de mon père et de la naïveté et, clairement, des peaux de saucissons devant les yeux de ma mère, je me suis enfermée de le silence, et quand tout à éclaté, mon eczéma a suivi.
    J’en avais des pieds à la tête, surtout au visage, et un tiers de mon cuir chevelu était « contaminé ».
    Le simple fait de me passer la main dans les cheveux me recouvrait de toutes petites particules de peaux mortes et agglutinées dans un liquide visqueux, le séchage de la peau du crâne étant difficile sous tous ces cheveux.
    Et même, à force de me gratter mon sourcil gauche était à moitié manquant!
    Bref, l’enfer du corps qui ne se supporte plus, la détestation de soi aidant, surtout à 17 ans.
    J’ai passé le reste sous crèmes au lait d’avoine, cortisone, et anti-analgésiques pour les allergies en masse qui viennent saupoudrer le tout (oui la méthode Naet j’y suis passée aussi mais le trauma émotionnel est tellement encré que l’allergie revient au bout d’un mois), mais au moindre remous, tout revenait.

    Mais jamais je ne sortirais un pavé si décourageant si je ne pouvais pas finir sur un gros espoir:

    Voilà, ça fait un an que j’ai quitté ma ville natale, ma famille, (que je fais une thérapie, aussi) je suis plus à l’est, plus au sec, moins de changements brusques de température, et je peux le dire depuis quelques jours,
    j’ai passé un an entier sans eczéma, et ce sans médicaments ou crèmes spéciales.

    Je ne suis pas encore habituée, parfois la « gratte » revient et je me dis que je suis bonne pour une rechute, mais ce ne sont que des fausses alertes, en tout cas pour le moment.

    Garde espoir, travail sereinement sur toi si tu en as le courage, et il partira sans même que tu lui demande…
    En attendant je t’offre toute ma compassion et mon courage!

    J'aime

  5. Le moins qu’on puisse dire, c’est que j’arrive avec un sacré train de retard sur ce billet
    Juste un truc qui peut vous intéresser.
    Pas question de vous guérir, ça se saurait si c’était possible.
    En revanche, je fabrique une huile (dans les plantes depuis tout petit…) et mes proches qui ont de l’eczéma en sont plutôt contents : un eczéma qu’on ne sent pas, ça change la vie.
    Et quand ça opère en 10 minutes, c’est du bonheur
    Non, je n’en fais pas commerce. Simplement, j’en ai plus que nécessaire alors je partage.
    J’ai commencé par faire plaisir à droite et à gauche sur mon mètre carré et là, depuis quelques jours, je clique ici et là et dépose un message comme celui-ci.
    Il y a suffisamment de gens qui souffrent et de malandrins qui vendent n’importe quoi très cher pour ne pas en rajouter.
    Ma dernière victime a l’air plutôt contente : un eczéma dans les narines; c’est quand même pervers.

    Ya ka.

    ndoshta@hotmail.com

    J'aime

  6. salut
    on est déjà en 2015 ! et moi j’ai de l’eczema sur le visage , mes joues deviennent rouge tomate quand j’ai les crises, et ça pique, et ça gratte, et ça brule, et c’est moche, mais pas de bouton et quasiment pas de croute et apres quand les rougeurs passent j’ai la peau qui pèle beaucoup, et j’hydrate …..beaucoup ! mais pas beaucoup de résultat.
    J’ai décidé d’arrêter la cortisone qui ne fait qu’aggraver la situation allant jusqu’à créer une rosacée steroidienne, mais j’en ai marre.
    j’ai vu une magnetiseuse y a 1semaine, on croise les doigts, je vais faire des test allergiques plus poussés vu que les 1ers n’ont rien donné de transcendant.
    On verra bien
    Donc je comprend très bien votre situation
    Manuela

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s