Mes pieds bots varus equin

Que dire sur cette partie de mon corps….. j’aurai pu te parler de choses qui m’ont complexé après la naissance de mes enfants, comme mes seins que j’ai fait refaire, mon ventre certe plat mais détendu, des vergetures….. mais non, parce que MON complexe c’est ce pied….. Née avec des pieds bots varus equin, j’ai toujours du supporter les railleries des enfants, prendre sur moi vu que je ne pouvais pas mettre toutes les chaussures que je voulais (parle à mon mari des essais chaussures pour le mariage…..lol), ne pas pouvoir faire de danse classique, car impossible de mettre des pointes…… Mais finalement, ces étapes ont forgé mon caractère!!! Je me suis endurcie (meme un peu trop) et comme m’a dit un jour mon medecin à l’adolescence « ce ne sont pas mes pieds que les mecs regarderont…. ». Avec l’age et le recul, ca me fait sourire et il avait raison!!
Non, ma grosse angoisse finalement aura été au moment des grossesses….. Et si mes enfants avaient la même chose. Je ne voulais pas qu’ils connaissent toutes les opérations que j’ai subi, la douleur quasi quotidienne, la broche à vie qui retient mes os, le complexe…… Ce fut ma 1ere question aux échos….. Merci, ils n’ont rien!!
A 33 ans, j’assume enfin plus ce pied, je mets depuis l’année dernière des chaussures ouvertes et du vernis….. j’ai décidé de ne plus me prendre la tête, ce sont les autres en face que ça dérange, moi je fais comme si je ne voyais pas leurs regards…. ou de temps en temps, je me fais plaisir en les mettant mal à l’aise avec un regard insistant et un sourire, en souvenir de toutes les bonnes reflexions que j’ai pu avoir……
voilà, ce blog me semblait l’endroit approprié pour parler de cette chose ultra intime et dont je ne parle quasi pas avec mes amis…..
Publicités

7 réflexions au sujet de « Mes pieds bots varus equin »

  1. Comme je te comprend ! Pieds bots varus équin pour moi également !
    Je me suis trop retrouvé dans « ne pas pouvoir faire de danse classique, car impossible de mettre des pointes… » j’ai le souvenir un peu humiliant, d’avoir essayé des pointes dans mon école de danse, et d’essayer et essayer entêté à monter sur pointe, cette honte ! Et l’arrivée de ma mère qui a du coup expliqué à ma prof mon problème et qui m’a consolé. On m’avait dit que c’était pas possible, mais dans ma tête naïve d’enfant, pour moi rien n’était impossible !
    Puis, la meme inquiétude pour les enfants et la grosse claque, la culpabilité quand on m’annonce à 28 sa que mon fils a peut etre un pied bot ! J’en ai pleuré ! Et finalement, il a eu des pieds metatarsus varus, deux mois de rééducation et c’est fini !
    Je me souviendrais néanmoins d’une phrase de mon gynéco qui m’a beaucoup touché. Lors de la lecture de l’échographie, de l’annonce du possible pied bot, j’ai fondu en larme devant lui. Il m’a demandé ce que j’avais, que mon bébé était en parfaite santé. Je lui dit alors que c’est son pied bot qui me fait pleurer et j’esquisse un « je voulais pas… » et il me coupe la parole en disant « Vous ne vouliez pas quoi ? Qu’il vous ressemble… » Et là je ne savais plus quoi dire, j’ai même souris en pleurant.

    J'aime

    1. comme je te comprends………. ravie que ca soit « moins grave » pour ton fils….. comme je le disais, je ne voulais pas que mes enfants connaissent les seances de kine interminables (jusqu’à mes 9 ans), les opérations (4 pour le pied droit qui n’est pas remis comme on peut le voir) et le regard…….. heureusement, on grandit, on murit…..

      J'aime

  2. J’ai une amie qui a ce problème et mon dieu ce qu’elle a souffert et ce qu’elle souffre encore malgré maintes interventions chirurgicales. Plus qu’un handicap physique c’est un handicap douloureux au quotidien.
    Elle a toujours porté des sandales ou des chaussures ouvertes et peins ses ongles et je pense pas qu’elle en souffre plus que ça à ce niveau là.
    Mais elle a mal, très et trop souvent mal…dans n’importe quelles chaussures, selon le temps.

    J'aime

  3. Salut a vous tous, même expérience, je suis né le 1968, j’ai été opéré à 9 mois, aujourd’hui je vais célébrer 44. Opéré en France à l’hôpital Belle Isle de Metz par le docteur Bergeron.
    Je vie en Italie et encore ne passent pas les handicap « douloureux au quotidien »….. Salut de l’Italie, Agnese.

    J'aime

  4. j’ai 46 ans , je souffre de pieds bots …difficultés de marcher …le choix de souliers que je ne peux trouver je porte touj des bottes qui manquent ici en Algérie …..c 1 maladie gênante comment faire face à 46 ans ?? TROP TARD??

    J'aime

  5. Une curiosité me mène vers ce post.
    Juste avant je cherchais des personnages célèbres ayant eu des pieds bots. Je lis ton texte…Ça me touche. C’est la première fois que je pense à regarder sur internet ce qui existe sur les pieds bots. Juste en cours de rédaction d’un texte sur un épisode de ma vie concernant une exclusion d’un groupe de fille à l’école primaire…qui s’est terminé sur une belle morsure. Merci pour ton court témoignage. J’ai ouvert un blog wordpress juste pour répondre à ton texte.

    J'aime

  6. bonjour,
    j’ai 28 ans je suis née avec les pieds bots varus equin, je ne me souviens pas vraiment d’avoir souffert étant petite ou alors j’ai voulu l’oublier je ne sais pas. je me souviens bien cependant bien des contraintes: kiné, attèles, chaussures orthopédiques, pas de sport, ma mère m’interdisait même de grimper aux arbres lol… Lors de ma première grossesse j’ai énormément stressé je n’ai réellement réalisé que ma pitchoune n’avait rien que quand j’ai vu ses beaux petits pieds sains!! Depuis sa naissance en 2010 je souffre énormément, tous les jours, au point où j’ai dû subir une arthrodèse de la cheville droite en 2013 ( aucun des 3 chirurgiens que j’ai rencontrés aux premiers signes de douleurs ne voulait m’opérer : « trop jeune » selon eux au final 2 ans de perdu mais pas sans conséquences, douleurs atroces, un mariage au bord du divorce, un entourage qui ne comprend pas, prise de toute type d’antalgique, infiltration, changement de poste de travail….) 8 mois plus tard l’articulation étant scellée, le chirurgien doit me retirer tout l’appareillage car il me fait terriblement mal. aujourd’hui je suis toujours sous morphine apparament je souffre de douleurs neuropathiques et mécaniques.
    Je viens d’apprendre que je suis à nouveau enceinte (1mois) je suis très contente, car pour moi c’est un don de Dieu, mais je panique énormément à l’idée de lui avoir eventuellement causé du tort avec tous les médicaments que j’ingurgite!! cela fait une semaine que je n’ai rien pris mais je ne sais pas si j’arriverais a tenir!! j’ai peur pour mon bébé, j’ai peur que ça me crée de nouvelles complications comme lors de ma première grossesse, j’ai peur de la douleur… je ne peux pas vraiment en parler autour de moi car il pense que mes inquiétudes ne sont pas fondées, que cette grossesse est une bonne chose car j’étais devenu accro aux medocs!! Alors que c’est faux!! j’essaie juste de gérer ma douleur au mieux de prendre sur moi mais y’a des jours où je n’en peux plus!!

    Au vu des commentaires précédents, il me semble que mes pieds ne me fouteront jamais la paix!! Mais je garde espoir!! j’espère que les hormones de grossesse vont me soulager..
    Et que Dieu préservera ce petit cadeau dans mon ventre.

    au plaisir de vous lire à nouveau.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s