« Qui m’a volé mes jolies oranges? »

Quand, ado, je demandais à ma mère pourquoi ses seins étaient si petits, elle me répondait que mon frère et moi lui avions mangé sa jolie poitrine… Je ne la croyais pas bien sûr… Et j’étais fière de mes deux belles oranges, pas énormes, mais un honnête 90B (ou parfois 85C selon la forme du soutif)!
Enceinte de mon fils, j’ai profité à fond de mes gros lolos, j’en ai profité encore quand je l’allaitais puis, pouf, 1 taille en moins…
Après la naissance de mon deuxième enfant, j’ai encore perdu une taille, mes deux belles oranges sont devenues des toutes petites mandarines, toutes sèches, de celles qu’on trouve au fond d’un carton de supermarché…
Alors, certes, j’ai retrouvé ma taille de guêpe très vite, mais je suis maintenant obligée d’utiliser tous les artifices existant pour gonfler un peu mon 85A.
Je reprends la jolie phrase de ma maman quand mon grand me demande pourquoi mes seins sont tout petits!!!
Et je ne bronze plus seins nus sur la plage, trop honte de ce A…

Publicités

4 réflexions au sujet de “« Qui m’a volé mes jolies oranges? »”

  1. la même chose chez moi… j’ai eu du mal à accepter ma petite poitrine adolescente, mais je l’ai fait, mais maintenant il faut que je me réhabitue à ma toute petite poitrine avec encore un bonnet de moins après la naissance de ma fille…

    J'aime

  2. d’accord, j’ai été directe, trop directe et j’ai mal balancé mes mots..
    désolée pour cela.

    J’ai seulement, a mon humble avis, trouvé que ses mots à elle causaient bien des maux.
    je trouve que ses propos sont insultants, car à mon avis, ce n’est pas parce que l’on a des petits seins que ce sont de vieilles ptites mandarines sèches et laides..
    Je trouve cela insultant de dire cela, pour toutes les femmes qui en ont des petits!
    Son opinion est blasphémant. Une opinion certe, mais elle ridiculise tout de même les autres en même temps! Et on cache ces insultes sous le masque de l’opinion.

    Mais bon. Je vais vous laisser et laisser place aux insultes face aux corps différents que les votres, chères dames.

    J'aime

    1. Je suis désolée d’avoir blessé quiconque avec mes mots… Je parlais de mon mal-être et de la vision que j’ai de MON corps, pas des petites poitrines en général… Mais je vous rassure, je vais bien mieux aujourd’hui et j’accepte mes petits seins, qui ne me semblent plus aussi secs qu’il y a quelques mois!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s